Je me souviens: Scott Stevens

Tout au long de sa carrière, Scott Stevens a été grandement redouté dans la Ligue nationale en raison de ses percutantes mises en échec. Voici un Top 5 de ses mises en échec les plus sévères. À noter: elles ont toutes été réalisé en séries éliminatoires.

#5 Vs. Daymond Langkow, Demi-finale de la Coupe Stanley 2000

Comme l’explique l’analyste, il s’agit ici d’un coup d’épaule légal. Du grand Stevens: arrivée rapide et sournoise lorsque l’attaquant entre en zone adverse après avoir reçu une passe.

#4 Vs. Vyacheslav Kozlov, Finale de la Coupe Stanley ’95

Est-ce que cette mise en échec aurait été considérée légale de nos jours? Difficile à dire. Une chose est certaine, elle aurait contribué à la controverse des coups à la tête. Le fait que Stevens n’ait plus les patins sur la glace lors de l’impact me font dire qu’il aurait dû être puni mais ça reste un coup d’épaule. Néanmoins, le membre des Russian Five est ébranlé.

#3 Vs. Ron Francis, Première ronde des séries, 2001

Il est intéressant de constater que même après ce violent contact, Stevens ne s’arrête pas. À peine quelque secondes plus tard, il pourchasse avec le porteur de la rondelle et le met en échec. Pour le reste, le vidéo parle par lui-même.

#2 Vs. Paul Kariya, Finale de la Coupe Stanley 2003

Encore une fois, le coup est légal. Cependant, pour ceux qui ne le savaient pas, Kariya est revenu dans le match et a marqué un but.

#1 Vs. Eric Lindros, Demi-finale de la Coupe Stanley 2000

Une des mises en échec les plus connues de l’histoire. Lindros n’a plus jamais été le même après cet impact, encore une fois victime d’une commotion cérébrale. Il est intéressant de voir dans le vidéo la quantité de plaquages semblables et tout aussi violent les uns que les autres que Stevens a réalisé tout au long des séries cette année là.

À voir aussi sur SDR :


    Aucun article trouvé

Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11