Les débuts de Leblanc avec le Junior

Après s’être incliné au compte de 5-4 face aux Cataractes de Shawinigan vendredi dernier, le Junior s’est repris de belle façon en l’emportant 7-6 sur les Olympiques de Gatineau. Privé des services de leur gardien numéro 1, Jean-François Bérubé présentement au camp des Kings, le Junior a dû travailler avec le jeune gardien substitut Étienne Marcoux, qui n’a tout simplement pas livré la marchandise. Il a même été remplacé lors de la deuxième rencontre après avoir accordé 5 buts sur 15 lancers. William Racicot est venu prendre la relève pour n’accorder qu’un but sur 9 lancers. Après deux matchs, Marcoux présente un pourcentage d’arrêt de 0.804% et une moyenne de 7.17 buts par matchs. Gageons que le gardien encore âgé de 16 ans (1993-09-29) aura l’occasion de se reprendre au courant de la saison.

Les deux premiers matchs de la saison nous auront, entre autres choses, permis de mieux cerner quel type de joueur est Louis Leblanc et de faire connaissance avec Philippe Lefebvre, qui en est à sa première saison avec le Junior. Pour le reste de la saison, une chose est certaine, le trio formé de Leblanc, Lefebvre et Chouinard causera assurément des maux de tête aux équipes adverses.

Louis Leblanc

Il ne faut pas être un grand connaisseur ou analyste pour comprendre que Leblanc est plus rapide sur patins que la moyenne des joueurs du circuit. À plusieurs occasions, le numéro 20 a utilisé sa grande vitesse et son coup de patin explosif pour contourner les défenseurs adverses. Cet avantage combiné à une très bonne utilisation de son corps pour protéger la rondelle à un contre un et en fond de territoire adverse font de Leblanc un attaquant dominant sur la glace. À cela s’ajoute une intelligence et une créativité offensive impressionnante. Loin d’être un joueur incapable de marquer des buts, Leblanc est cependant un passeur naturel, un «playmaker» pour les connaisseurs. Sa générosité sur la glace fera sans aucun doute des heureux chez le Junior. Outre toutes ces qualités, Leblanc est d’abord et avant tout un joueur d’intensité qui travaille très fort en zone offensive. Le jeu physique n’est pas un problème pour lui comme en font preuve les quelques bonnes mises en échec qu’il a distribuées lors des deux rencontres. Pour ce qui est des mises en jeu, son pourcentage de victoires de 60% parle de lui-même.

Leblanc devra cependant apprendre à contrôler son énergie. À plusieurs reprises durant les matchs, il revenait au banc complètement éreinté. Avec une trentaine de matchs de plus à jouer que la saison dernière, Leblanc pourrait bien manquer de force s’il n’apprend pas à gérer son énergie. En d’autres termes, son incroyable intensité est un couteau à double tranchant. Leblanc présente également quelques faiblesses en zone défensive. Cependant, comme son trio est 75% du temps en zone adverse, les conséquences ne sont pas très graves.

Cette première saison dans la LHJMQ devrait apprendre au jeune protégé du Canadien à faire preuve de plus de constance tout en lui permettant de se familiariser avec le fait d’être sous les projecteurs plus souvent qu’à son tour.

Lundi matin sur les ondes de CKAC, Mario Tremblay parlait d’une discussion récente qu’il a eue avec Joël Bouchard (ent. adjoint du Junior). Ce dernier lui disait à quel point Leblanc était un joueur intense et apprécié de ses coéquipiers, allant même jusqu’à dire qu’il avait tout pour devenir un bon capitaine…

Philippe Lefebvre


Ignoré par les équipes de la LNH lors de son année de repêchage, Lefebvre avait finalement signé un contrat avec le Canadien lors du camp des recrues de l’année dernière. Ayant évolué avec les Voltigeurs l’an dernier, il a été échangé au mois de juin dernier au Junior de Montréal. Lefebvre, un joueur rapide de 5 pieds 11 et 186 livres, connaîtra fort probablement sa meilleure saison dans le circuit Courteau. L’équipe de SDR a été fort impressionnée par le jeune homme lors des deux premières rencontres. Lui et Leblanc semblent être des joueurs pouvant bien se compléter. Bien entendu, nous ne pouvons nous attendre à des statistiques comme celle de dimanche (4 buts, 1 passes) tout au cours de l’année, mais le résultat au final pourrait être très bon.

Pour voir toutes les photos du match d’ouverture, cliquez ici

À voir aussi sur SDR :


Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11