Ryan White gagne des points

Si vous avez regardé le match préparatoire du Canadien contre le Wild dimanche, vous avez sans aucun doute remarqué l’intensité de Ryan White. Bien qu’il soit loin d’avoir un avenir sur les deux premiers trios d’une formation de la LNH, White semble être voué à un bel avenir en tant que spécialiste sur les deux derniers trios. Il possède la fougue et joue avec l’énergie d’un Steve Bégin, tout en étant capable de marquer des buts à l’occasion. Très bon pour gagner des batailles à un contre un, il pourrait très vite devenir un joueur que l’entraîneur n’hésite pas à mettre dans des moments cruciaux.

Limité par sa taille dans la moyenne (6pi, 200 lbs), White ne sera jamais le style de joueur qui impose le respect comme peut le faire un Colton Orr ou un Chris Neil de ce monde. Par contre, jamais vous ne le verrez reculer devant un adversaire. Jamais vous ne le verrez hésiter pour défendre un coéquipier.

Je vous laisse en juger par vous-même dans cette séquence.

Simplement vous informer qu’Andre Deveaux, le joueur à qui s’en prend White, est un monstre de 6pi4 pesant 232 lbs.

Âgé de 22 ans, White semble être promis à une belle carrière au niveau professionnel s’il continue à s’impliquer de la sorte. Il a été un choix de 3e ronde du Canadien, 66e au total à l’encan amateur de 2006.

Match préparatoire

Il n’est pas rare lors d’un match pré-saison de voir des joueurs de premier plan jouer sans émotions et sur les talons. Il faut croire que cela ne s’applique pas pour tous. Samedi dernier, Malkin et Nash en sont venus aux coups et ce, avec moins de trois minutes à faire dans une rencontre sans importance. C’est ce qui s’appelle des joueurs de caractère.

À voir aussi sur SDR :


Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11