La Série mondiale, ça commence aujourd’hui!

La table est maintenant mise pour la grande Classique automnale du baseball majeur. Malheureusement pour moi, les deux équipes qui s’affronteront sont les mêmes deux équipes que je voyaient perdre en Séries de championnat, ce qui porte mon dossier à 0-2 depuis mon association avec Sports de Ruelle. C’est pourquoi je vais faire comme toute personne qui vient d’essuyer un revers : je vais simplement tourner la ligue au ridicule pour éviter de me mouiller. Attendez-vous donc à une victoire de NOS Expos de Montréal en Série mondiale face aux chancelants Cowboys de Dallas.

Sur une note plus sérieuse, il faut avouer que malgré la présence en grande finale de deux équipes surprises, ce sont tout de même les deux meilleurs clubs des séries de fin de saison qui s’affronteront dès ce soir. Les Giants et les Rangers, que plusieurs (dont votre humble serviteur) voyaient s’écrouler dès le premier tour, ce sont avérés être les deux équipes avec la plus grande profondeur et la plus grande constance depuis le début du mois d’octobre. Ce sont deux équipes qui reçoivent annuellement très peu de couverture médiatique nationale par rapport aux équipes qu’ils ont affrontées, donc il est plausible que très peu de pronostiqueurs connaissaient réellement leur forces.

Même si ces séries furent l’affaire des lanceurs, ce sont les frappeurs et le jeux agressif sur les sentiers qui ont vraiment fait la différence pour ces deux équipes. L’alignement des Rangers reste toutefois le plus menaçant à la plaque. Ils n’ont jamais vraiment connu de période faste depuis le début des séries et ce, contre des lanceurs de premier plan comme David Price et CC Sabathia, ce qui n’est pas une mince tâche. Du lot, Josh Hamilton est celui qui retire le plus l’attention. Plusieurs doutaient de sa capacité à transporter sa puissance et son leadership en séries de fin de saison. Il les aura fait taire avec la troisième meilleure moyenne au bâton des séries et le plus grand nombre de coup de circuits. Il est définitivement en train de se placer parmi la crème de la crème de cette ligue. Vous pouvez commencer à l’imaginer dans un uniforme rayé…

Du côté des Giants, les succès au bâton furent principalement l’affaire du jeune Cody Ross. Acquis des Marlins en fin de saison, Ross est un “journeyman” que plusieurs équipes ont abandonné au cours des années. Il faut toutefois avouer que le voltigeur a fait sa niche de belle façon dans la baie de San Francisco, malmenant les puissants lanceurs des Phillies au deuxième tour, et montrant une fiche similaire à celle d’Hamilton chez les Rangers. Il sera donc intéressant de les voir s’affronter dans cette série finale.

Cette Série mondiale, malgré le fait qu’elle oppose deux marchés secondaires des majeures, propose des affrontements dignes des plus grandes classiques. Que ce soit entre deux des plus grands lanceurs de la ligue, Cliff Lee et Tim Lincecum, qui croiseront le fer dès le match initial, où entre ces deux as et les deux gros cogneurs mentionnés plus haut, cette série saura plaire aux amateurs autant de jeux défensifs qu’aux amants de la longue balle.

Personnellement, je me dois de donner l’avantage aux Rangers. Leurs frappeurs ont été si dominants, et ils peuvent d’autant plus compter sur “l’invincible” Cliff Lee au monticule. Mais il ne faut toutefois pas compter les Giants pour vaincus. Il serait surprenant de voir une des équipes remporter les honneurs en 4 ou 5 matchs.

Ma prédiction : Les Rangers du Texas auront besoin de six matchs pour devenir vos nouveaux champions mondiaux.

Amateurs de balle, je vous souhaite une belle série!

À voir aussi sur SDR :


Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11