Retour sur la saison 2010 : des hauts et des bas, la MLS et un nouveau héros

Toujours dans l’optique de vous faire (re)découvrir l’Impact de Montréal, voici la deuxième partie de mon compte-rendu de la saison.

Les attentes sont hautes en début de saison et avec raison; l’équipe vient de remporter le championnat et elle reste inchangée mis à part quelques nouvelles additions. Mais, on se rend rapidement compte que l’Impact sera attendu de pied ferme par les autres équipes. Comme on le sait, se battre contre les vainqueurs de la saison précédente est toujours une source de motivation et un moyen d’évaluer sa propre progression.

Avril: L’impact commence l’année sur le mauvais pied en perdant son premier match 2-0 contre les Aztex d’Austin. L’équipe n’obtient aucune victoire en trois matchs, se contentant d’un point dans une nulle de 1-1 contre les Timbers de Portland. L’autre défaite survient lors du premier match du championnat canadien contre le Toronto FC. Suite à l’expulsion de Roberto Brown lors du match, l’Impact décide de suspendre son attaquant.

Le commissaire de la MLS, Don Garber et Joey Saputo lors de l'annonce du passage de l'Impact en MLS - ruefrontenac.com

Mai: C’est le mois de la grande annonce; le 7 mai, Joey Saputo confirme ce que les rumeurs nous annonçaient: l’Impact jouera en MLS lors de la saison 2012. Elle deviendra donc la 19e équipe et rejoindra Vancouver et Portland qui feront le saut l’année prochaine. Cette annonce signifie aussi que le stade Saputo devra être agrandi pour accueillir 20 000 spectateurs et ainsi, se plier aux exigences de la ligue.

Sur le terrain, l’équipe joue un mois ordinaire obtenant trois victoires, trois nulles et une défaite. L’entraîneur déplore que la majorité des buts viennent des milieux de terrain plutôt que des attaquants. En effet, à la fin du mois, Roberto Brown, Peter Byers et Eduardo Sebrango n’ont toujours pas de buts.

Juin: Montréal poursuit son parcours en dent de scie avec une performance globale d’une victoire, trois nulles et deux défaites. La seule victoire obtenue vient aux dépens des Rowdies de Tampa Bay, un club d’expansion.

C’est durant ce mois que l’Impact perd les services du défenseur Cédrick Jocqueviel qui quitte pour des raisons familiales.

Juillet: C’est la débandade! L’équipe n’obtient que deux victoires et une nulle contre quatre défaites. La performance la plus indigne est probablement celle du 10 juillet alors que Montréal s’incline 3-0 contre l’AC St-Louis, un club d’expansion qui se retrouve au dernier rang du classement.

Le onze montréalais continue de perdre des joueurs alors que le 8 juillet, on annonce que Stefano Pesoli est libéré après que le club eut été incapable de s’entendre avec son défenseur. Celui-ci quitte donc pour l’Europe afin de se trouver une autre équipe.

Puis, le 12, l’Impact libère l’attaquant Roberto Brown qui déçoit depuis le début de la campagne avec un maigre rendement d’un but en 12 matchs.

Par contre, Nick De Santis (directeur technique et ancien joueur de l’Impact) procède à des acquisitions qui s’avéreront cruciales dans les résultats de l’équipe en fin de saison. Le 15 juillet, Ali Gerba annonce son retour avec l’équipe; l’attaquant canadien (d’origine camerounaise) avait déjà disputé les saisons 2000 (où il a établi une marque record pour un joueur recrue chez l’Impact avec 6 buts et 2 passes), 2003 et 2005.

Le lendemain, le club annonce le retour du milieu de terrain Antonio Ribeiro, un joueur qui était grandement apprécié des fans au moment de son départ en 2008.

Finalement, le 27 juillet, l’Impact met la main sur le défenseur des Whitecaps de Vancouver Wesley Charles, un vétéran de 35 ans, véritable colosse du haut de ses 6’2 et 200 lbs, qui exercera un rôle de leadership grâce à son expérience.

Août: Malgré ses acquisitions, l’équipe continue de décevoir lors des trois premiers matchs subissant deux défaites et soutirant une nulle de 0-0 contre le Crystal Palace de Baltimore, autre club d’expansion. Le 3 août, l’équipe suspend Peter Byers pour un problème de comportement à l’extérieur du terrain et finit par le renvoyer le 11.

Le 14, après une défaite de 2-0 contre les Rhinos de Rochester, Joey Saputo fait une sortie en règle contre son club en pointant du doigt son nouveau capitaine Nevio Pizzollitto, Stephen DeRoux, Rocco Placentino et particulièrement Ali Gerba à qui il reproche son improductivité après des négociations difficiles pour le faire revenir.

Certains craignent que la sortie publique de monsieur Saputo soit contre-productive, mais les résultats se font sentir dès le match suivant. Le 21, l’Impact écrase le Crystal Palace dans une victoire historique de 5-0. Historique parce que Montréal n’avait jamais marqué cinq buts dans un même match à l’extérieur. De plus, Ali Gerba devient le premier joueur de l’Impact à réussir un tour du chapeau. Il récidive la partie suivante, dernière du mois avec deux autres buts. Message reçu boss !

Ali Gerba - cyberpresse.ca

Septembre: Gerba poursuit sur sa lancée avec une série de cinq matchs ( en incluant ceux du 21 et 27 août ) avec au moins un point. Le 8 septembre, il obtient deux buts. Le 11, il ajoute une passe et termine le tout avec deux buts le 19 septembre. Décidément, il s’impose comme étant LE joueur dominant de la fin de saison. C’est durant ce mois que l’Impact confirme sa place pour les séries.

Octobre: Le premier duel des séries sera contre les Aztex d’Austin où Ali Gerba continue de dominer en marquant quatre des cinq buts de l’équipe en deux matchs. L’équipe élimine son adversaire 5-2 au total des buts. L’autre série sera beaucoup moins faste en action comme nous l’avons vu; Montréal se contente du minimum au premier match dans un victoire de 1-0 avant de voir les Railhawks leur couper l’herbe sous les pieds dans le deuxième match dans une défaite crève-coeur de 2-0.

Et voilà, la saison 2009 est déjà passée, c’est le temps de mettre le focus sur la prochaine et, étant la dernière avant l’entrée en MLS, il y a fort à parier que les attentes seront encore une fois bien élevées.

À voir aussi sur SDR :


Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11