Je me souviens: Match des étoiles de 1996

Rondelle FoxTrax

Généralement, les matchs des étoiles deviennent longs, voir ennuyants, en raison d’une absence d’enjeux en partie due à un jeu beaucoup trop ouvert expliquant des résultats absurdes de 12-11 comme à Montréal en 2009. Cependant, l’édition de 1996 était quelque peu différente pour plusieurs raisons. Voici celles qui devraient vous convaincre de regarder les résumés des 3 périodes.

  • Première et rare apparition de la création du réseau de télévision américain Fox: le FoxTrax. Pour ceux et celles qui auraient oublié, il s’agit de la rondelle munie d’un dispositif électronique permettant au téléspectateur de voir constamment un faisceau lumineux autour de la rondelle. De plus, lorsqu’une passe ou un tir était effectué par un joueur, une traînée bleue suivait la rondelle et, quand le tir dépassait les 70 milles à l’heure, elle devenait rouge et la vitesse du tir était instantanément affichée à l’écran.  Le dispositif fut utilisé durant quelques parties, mais à la suite de la perte des droits de diffusion de la LNH par Fox, on ne le revit plus.

    Peter Forsberg, 22 ans

  • L’édition de 1996 rassemble presque toutes les légendes de ma génération. Dans la Conférence de l’Est, Lemieux, Jagr et Neely représentent les têtes d’affiche en avant, supportés par Bourque et Leetch en défensive et un trio de gardiens de buts incroyable: Martin Brodeur, Dominik Hasek et John «The Beezer» Vandiesbrouck. Dans l’Ouest, Temmu Selanne (alors avec les Jets de Winnipeg), Wayne Gretzky, Brett Hull, Joe Sakic et Peter Forsberg sont, avouez-le, pas piqués des vers en attaque. Que dire de la défensive composée de Nicklas Lidstrom, Chris Chelios et Paul Coffey et, d’entre autres, Ed Belfour devant le filet. Le grand absent est par contre Patrick Roy.
  • Le match proprement dit s’est terminé par le score de 5-4 pour la Conférence de l’Est. Il faut remonter à 1986 pour avoir un total de buts inférieur.
  • C’est Raymond Bourque qui marque le but gagnant avec 38 secondes à faire en troisième période devant ses partisans à Boston face à Félix «The Cat» Potvin. Son tir du revers est digne des jeux vidéos!
  • Mario Lemieux fait preuve de tout son talent. Remarquez avec quelle fluidité il entre dans la zone avant de remettre la rondelle à nul autre que Pat Verbeek et son bon vieux casque Jofa à 7:35 du premier vidéo. La pièce maîtresse débute à 0:30 du deuxième vidéo. Il endort littéralement l’équipe adverse grâce à une aisance remarquable, ce qui permet à Jagr de marquer un but facile (Osgood aussi dormait).

Faisons maintenant place aux faits plus inusités, mais ô combien intéressants!

  • La présentation des joueurs est accompagnée de jeux de lumières et de lasers plutôt mauvais avec une trame sonore métal qui doit s’avérer désagréable pour 95% des spectateurs et téléspectateurs.
  • À 3:08 du premier vidéo, on peut amplement contempler la merveilleuse coupe de cheveux de Jaromir Jagr, #2 de notre Top 10 maison.
  • Fidèles à leurs habitudes, les gens de Fox agrémentent le tableau indiquant le pointage après un but par des animations de combats de robots.

    Le Beezer

  • Toujours soucieux de notre divertissement, le Beezer avait accepté d’avoir une caméra accrochée à son casque protecteur. Constatez le décevant résultat à 2:22 et 5:50 du deuxième vidéo.
  • Finalement, contemplez tout au long les belles coupes de cheveux et les styles vestimentaires des partisans dans les gradins.

À voir aussi sur SDR :


Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11