Pendant ce temps, en MLS (2e partie)

Thierry Henry

Thierry Henry dans l'uniforme des Red Bulls de New York - ParisMatch.com

 
Continuons notre tour d’horizon des équipes de la MLS en jetant un coup d’œil sur les deux meilleures équipes dans la conférence de l’Est : les Red Bulls de New York et le Crew de Columbus.

J’aimerais juste prendre une petite pause ici pour revenir sur un sujet qui avait fait une petite polémique lors de l’annonce de l’entrée de l’Impact en MLS. Sachez que les puristes et probablement euro-snobs (ceux qui préfèrent les soccer européen plutôt qu’américain) reprochaient à notre club de ne pas avoir un nom approprié à une équipe de soccer professionnelle. Eh bien permettez-moi de dire qu’on n’a pas de honte à avoir face à des noms aussi ridicules que Crew, Red Bulls, Wizards, Dynamo, Galaxy et Earthquakes. Fin de la parenthèse.
 
Red Bulls de New York

Donc, la meilleure équipe dans l’Est sont les Red Bulls de New York avec leur fiche de 15 victoires, six nulles et neuf défaites bon pour un total de 51 points.

L’équipe de New York a concrétisé une rumeur qui se faisait persistante depuis quelque temps alors qu’ils ont mis la main sur l’international français Thierry Henry en juillet dernier. Un autre bon coup pour la MLS mais qui laisse encore l’impression que les meilleurs joueurs européens ne font que venir terminer leur carrière en sol américain.

L’autre vedette des Red Bulls est l’attaquant Juan Pablo Angel, meneur de son équipe cette année avec 13 buts.

Angel est un vétéran âgé de 35 ans, il a une carrière bien remplis ayant joué pour des clubs de renom tels que le River Plate (club mythique que l’Impact a eu la chance de recevoir il y a deux ans) au début de sa carrière (en 1998) et Aston Villa.

Les Red Bulls de New York ont remporté leur premier match éliminatoire 1 à 0 contre les Earthquakes de San Jose le 30 octobre dernier.

 
Crew de Columbus

Le Crew de Columbus mérite le respect des fans de Montréal parce qu’il s’agit de l’équipe rivale du Toronto FC. En effet les deux équipes partagent la même fleur pour représenter leur état : le trille ; et chaque année ils s’affrontent pour la Trillium Cup et Columbus détient nettement l’avantage avec cinq victoires, aucune défaite et cinq nulles. On dit que la rivalité était sans grand intérêt avant le 28 mars 2009, jour où une altercation s’est produite entre les fans de Columbus et ceux de Toronto (qui étaient les visiteurs). Après l’incident, un fan de Toronto a été arrêté, un autre a goûté aux plaisirs du taser et on a déploré du vandalisme dans la section du stade où les fans de Toronto se trouvaient. Ça brasse au soccer!
 


 

 

Leur leader offensif est Guillermo Barros Schelotto meneur pour les buts (9) et les passes (8).

Columbus commençait sa série contre les Rapids de Colorado le 28 octobre, lequel il a perdu au compte de 1-0.

Dans mon prochain article, je m’attarderai aux quatre autres équipes qualifiées pour les séries.

À voir aussi sur SDR :


Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11