Pendant ce temps, en MLS

Stade des Sounders de Seattle - Seattlest.com

Stade des Sounders de Seattle - Seattlest.com

 

La planète foot ne cesse jamais de tourner. Tandis que la saison de l’Impact vient de se terminer, les séries débutent bientôt en MLS et puisque notre équipe y fait son entrée dans deux ans, j’ai cru qu’il serait bon de se familiariser avec les clubs qui la composent. Je vous propose donc une série de textes sur ces équipes. Je commence avec les deux meilleures équipes du circuit cette année, le Galaxy de Los Angeles et le Real Salt Lake.

Sachez que la MLS se distingue de toutes les autres ligues de soccer à travers le monde car notre tradition sportive à l’américaine nous pousse à diviser les équipes en conférences. Ailleurs, toutes les équipes sont réunies en un seul classement et, à la fin de la saison, les trois pires équipes sont reléguées au niveau inférieur, alors que les trois meilleures équipes de ce niveau grimpent d’un rang et se joignent à l’élite. C’est comme si les trois pires clubs de la NHL à la fin de l’année se retrouvaient dans la ligue américaine et, inversement les trois meilleurs de l’AHL se joignaient à la grande ligue (une source de motivation pas mal meilleure que d’avoir droit aux premiers choix du repêchage, non?).
 
Galaxy de Los Angeles

Cette année, les deux meilleures équipes se retrouvent dans l’association Ouest avec en tête, le Galaxy de Los Angeles. Son dossier de 18 victoires, cinq nulles et sept défaites lui confère le meilleur résultat de la ligue avec 59 points.

Le Galaxy est la deuxième équipe la plus titrée de la MLS avec deux coupes MLS (2002-2005), deux coupes U.S. Open (2001-2005) et est une des deux seules équipes de la MLS à avoir gagné le championnat de la Ligue des Champions de la CONCACAF (2000).

On se souviendra qu’en 2007, le club avait fait les manchettes après avoir fait l’acquisition du joueur étoile David Beckham. Sa venue aura eu un impact positif sur les assistances et il aura permis d’attirer l’attention sur un sport encore trop souvent snobé en Amérique. Son impact sur l’équipe aura été beaucoup moindre par contre, le club ayant décidé de le prêter à Milan cette saison et la précédente.

L’autre tête d’affiche du club est sans contredit Landon Donovan, attaquant originaire des États-Unis, recordman pour son équipe nationale autant pour les buts que pour les passes; il a été prêté à des clubs prestigieux tels que le Bayern Munich en Bundesliga et Everton dans la Barclay’s Premier League.

Cette saison, Donovan a été le meilleur passeur de son équipe avec 16 assistances et vient au deuxième rang des marqueurs avec sept buts, derrière Edson Buddle loin devant avec 17 buts.

Los Angeles jouait son premier match des séries contre les Sounders de Seattle hier, lequel il a remporté au compte de 1-0.

 
Real Salt Lake

Viens ensuite le Real Salt Lake, l’équipe championne de la saison précédente, avec un total de 56 points. L’année passée, le club a fait son entrée en séries par la porte d’en arrière, se qualifiant de justesse pour la dernière place disponible. Ils ont battu les champions en titre, le Crew de Colombus 4-2 au total des buts avant de surprendre le Fire de Chicago en tirs de barrage. Ils ont infligé le même sort au Galaxy les battant 5-4 également en tirs de barrage.

Cette année, Salt Lake se distingue par la qualité de son jeu collectif, ayant accompli l’exploit de marquer le plus de buts (45) tout en n’en concédant que 20, ce qui est le meilleur résultat de la ligue pour le différentiel de buts avec +25. C’est une équipe robuste comme en font foi leurs 51 cartons jaunes, bon pour le deuxième ”meilleur” résultat de la ligue. Sans surprise, le gardien Nick Rimando se démarque du lot avec ses 14 blanchissages.

Leur moteur à l’attaque est sans contredit Javier Morales, un milieu de terrain argentin de 30 ans, meneur cette année pour les passes avec neuf et deuxième pour les buts avec sept. Le meilleur buteur de l’équipe est Alvaro Saborio avec 12 réussites.

Javier Morales a eu un impact immédiat avec son club en 2007, réussissant une passe en 40 secondes de jeu contre les Wizards de Kansas City et devenant de ce fait le détenteur du record pour la première passe la plus rapide jamais obtenue par un joueur recrue en MLS.

Le Real Salt Lake affrontait le Dallas FC le 30 octobre, un match qu’il a perdu 2-1.

Revenez plus tard alors que je m’attarderai aux deux meilleurs clubs de la conférence de l’Est.

À voir aussi sur SDR :


Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11