Semaine 11 dans la NFL : de l’effort et des gestes inutiles

Un homme heureux après la victoire, avec raison !

SDR applaudit : Mark Sanchez et les Jets de New York pour leur force de caractère. Au quatrième quart, l’équipe menait 23-10 et semblait se diriger vers une autre victoire, mais leurs adversaires de Houston avaient d’autres plans en tête et reviennent dans le match avec deux touchés qui les mènent à 24-23. Les Texans rajoutent un botté de précision pour faire 27-23. Les Jets reprennent le ballon avec moins d’une minute au cadran à leur ligne de 28. Ils remontent le terrain patiemment avec deux passes de Sanchez à Tomlinson. Avec 24 secondes à jouer, Sanchez lance une bombe à Braylon Edwards pour 42 verges. Le jeu suivant sera le touché final ; une passe de Sanchez à Santonio Holmes. La marque, 30-27 pour les Jets  : une fin excitante digne des meilleurs matchs de la NFL, une performance d’un quart-arrière sûr de lui et confiant en ses moyens et une autre défaite dure à avaler pour les Texans.

Mentions honorables : Pour une deuxième semaine, j’aimerais souligné la victoire des Bills de Buffalo. On parle d’une équipe qui se faisait dominer 31-14 à la mi-temps et qui a su trouver le moyen de revenir dans le match en empêchant son adversaire de marquer en deuxième moitié de match et finalement l’emporter par la marque de 49-31 ! Je crois vraiment que leur fiche de 2-8 n’est pas représentative des efforts qu’ils ont déployés contre leurs adversaires.

Malgré la défaite, j’ai trouvé que la défense des Giants a fait du bon boulot contre Vick et les Eagles, particulièrement en première demie. Ils ont su appliquer de la pression sur le quart et Justin Tuck s’est signalé avec sa performance de trois sacks, six plaqués et deux échappées forcées (traduction assez libre de forced fumble).

Mike Singletary a toutes les raisons d'être déçu

SDR hue : Les 49ers de San Francisco. Pas qu’il soit une véritable force, mais, en début de saison, plusieurs spécialistes les voyaient prendre la tête de la très risible division Ouest de la Conférence Nationale (les meneurs de cette division sont les Seahwaks de Seattle et leur fiche de 5-5 ! ). Ce n’aurait certes pas été un exploit en soit, mais c’aurait été un premier pas dans la bonne direction pour cette équipe qui en arrache depuis le début des années 2000. Où se trouvent les 49ers en ce moment ? À égalité pour le dernier rang de leur division avec les Cards de l’Arizona et leur fiche de 3-7. L’équipe vient de subir une autre défaite en étant blanchit par les Buccaneers de Tampa Bay par la marque de 21-0, si j’étais dans la peau de Mike Singletary, je commencerais à m’en faire pour mon poste.

Mentions déshonorantes : Richard Seymour et son coup à l’endroit de Ben Roethlisberger. Bon, je peux comprendre la rivalité entre les deux équipes, ce n’est jamais plaisant de se faire déclasser non plus ; Pittsburgh venait tout juste de marquer, mais il faut savoir garder son sang froid. Seymour est un joueur important dans la défense des Raiders, perdre ses services pour un geste inutile a nui à toute l’équipe.

Dans le même ordre d’idée, je déplore le geste de Brandon Marshall à l’endroit de Jay Cutler. Même s’il ne s’agit pas d’un geste violent, il est tout aussi stupide. Mise en situation : Deuxième demie, les Dolphins perdent 6-0, n’ont rien fait de bon en attaque depuis le début de la partie et, après avoir complété un rare premier jeu, Marshall écope d’une pénalité pour avoir nargué ( taunting ) Jay Cutler en lui lançant le ballon : quelle pénalité inutile ! Lui et son équipe finiront la partie sans marquer un point en s’inclinant 16-0.

À voir aussi sur SDR :


Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11