Je me souviens 2010 : 20 à 17

Dans le cadre de son dossier Je me souviens, Sports de Ruelle vous offre un top 20 des performances sportives marquantes de 2010. Évidemment, l’évaluation a été fait en fonction de l’emplacement de notre quartier général: les ruelles de la métropole québécoise. Voici donc les positions 20 à 17.

#20  Réveil d’Ali Gerba

Par Sprague

Commençons le décompte avec une belle histoire de rédemption. En effet, comme je le soulignais dans mon compte rendu de la saison, Ali Gerba est le joueur qui a le mieux répondu aux critiques du propriétaire Joey Saputo. Il est sorti de sa torpeur et il a littéralement transporté l’équipe sur ses épaules en étant la bougie d’allumage de l’attaque. C’est lui qui a permis à l’équipe de se ressaisir et de participer aux séries d’après saison. Bien sûr, les séries se sont terminées trop vite au goût de tous, mais sa performance nous a ouvert les yeux sur la qualité du joueur qu’il est vraiment et on peut se compter chanceux de l’avoir parmi nous. Il ne fait aucun doute que Gerba a une place assurée avec l’équipe pour faire le saut en MLS.

Voici un petit vidéo qui retrace ses exploits de fin de saison ( admirez le boulet de canon à 0:50 du vidéo  )

#19 Finale de la NBA: Lakers de Los Angeles vs. Celtics de Boston

Par Le Pharaon

C’est en juin de cette année que les Lakers et les Celtics se sont retrouvés pour une seconde fois en trois ans en finale de la NBA. Pour ceux qui ne suivent pas ce sport inventé par un canadien, la rivalité entre l’équipe de basketball de Boston et celle de Los Angeles est similaire à celle entre les Bruins et le Canadien. En effet, elle date des années ’80 où Larry Bird et Magic Johnson étaient les leaders de ces deux équipes respectivement et sans contredit de la NBA en entier.

Assez d’histoire; une ronde finale au basketball se déroule comme suit : 2-3-2 à l’avantage de ceux qui ont eu le plus de points en saison régulière. Les Lakers avaient cet avantage, mais les Celtics ont réussi à prendre le second match de sous leur nez grâce à une excellente performance de Rajon Rondo, le joueur d’appui. Ensuite, le premier match à Boston s’est caractérisé par un début en trombe des Verts, mais la troupe de Phil Jackson est revenue de l’arrière pour gagner 91-84. Les Celtics n’ont donc pas réussi à boucler la victoire à la maison, mais ont tout de même pris les devant 3-2 dans la série grâce à un solide travail d’équipe. De retour à L.A., Kobe Bryant et Pau Gasol ont eu le dessus sur la troupe de Doc Rivers pendant les 6ième et 7ième matchs devant une foule autant heureuse qu’impressionnée. Voici un montage un peu quétaine, mais très représentatif de la série entre ces deux équipes :

#18 Globe de cristal d’Érik Guay en Super G

Par Kamensky

Bien que peu médiatisée, la performance d’Érik Guay sur le circuit de la Coupe du Monde de ski alpin est grandement impressionnante. En effet, le skieur natif de Mont-Tremblant est le premier canadien à remporter un globe de cristal (trophée remis au champion) depuis 1982.

Après deux décevantes 5e place en descente et au Super G aux Olympiques, Guay a terminé la saison en force avec 2 premières places pour devancer l’Autrichien Michael Walchhofer au classement final.

Le vidéo suivant n’est évidemment pas parfaitement représentatif  de la vitesse que les skieurs atteignent  mais peut donner une bonne idée à ceux qui ne connaissent pas trop ce sport du danger qu’il représente pour ses athlètes.

#17 Combat Jean Pascal – Chad Dawson

Par Le Sheriff

Jean Pascal après son combat

Jean Pascal après son combat

Possédant déjà la ceinture WBC chez les mi-lourds, Pascal, alors 25-1 16 KO, a réussi en remportant ce combat à vraiment prouver à nos voisins du sud qu’il pouvait rivaliser avec les meilleurs.

Se pointant au Casino de Montréal avec une fiche de 29-0-0 et 17 KO, Dawson était le grand favori pour l’emporter et certains connaisseurs ne donnaient pas cher de la peau du Lavallois. On disait du héros local qu’il ne s’était jamais réellement battu contre des adversaires de taille et que Dawson, lui à l’opposé, avait affronté de biens meilleurs combattants.

Après une pesée et un avant combat agrémentés de la traditionnelle guerre de mots, Pascal enchaîna dès les premiers rounds de très bonnes combinaisons dominant ainsi largement son adversaire sur la carte des juges. Le seul moment d’inquiétude du combat aura été les derniers rounds, alors que Dawson se devait de mettre Pascal au tapis s’il espérait toujours l’emporter. Cependant en augmentant la pression Dawson et Pascal cognèrent leurs fronts l’un contre l’autre et Dawson fut coupé assez sérieusement au 11e. La décision des juges allait donc devoir trancher le débat. Décision unanime :108-101, 106-103 et 106-103. Pascal sans équivoque.

Le combat aura finalement ouvert les yeux à bien du monde sur les qualités de boxeur de Jean. Il n’était désormais plus à prendre à la légère!

Les meilleurs moments du combat

À voir aussi sur SDR :


Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11