Semaine 14 dans la NFL : une étoile brille, une autre s’éteint.

 

Qui saura arrêter les Patriots ?

SDR applaudit : Les Patriots. Seule équipe à avoir sa place assurée pour les séries, c’est aussi celle qui démontre le plus de constance et le plus d’assurance depuis un bout de temps. Ils viennent de remporter leur cinquième matchs consécutif en se moquant des Bears 36-7. Tom Brady est en feu. Pendant la même période, il a lancé 15 passes de touché, amassé 1572 verges sans lancer une seule interception. Définitivement l’équipe de l’heure en ce moment dans la NFL et grande favorite pour le Super Bowl, il ne lui reste que trois matchs : Green Bay, Buffalo et Miami. On les voit difficilement en échapper une.
 
Mention honorable : À Brett Favre pour sa séquence de 297 matchs consécutifs qui s’est terminée cette fin de semaine. Si on ajoute ses 24 matchs éliminatoires, on parle d’un grand total de 321 match consécutifs ! Malgré la saison décevante qu’il connait, il mérite tout notre respect pour ce record. D’ailleurs, les hauts et les bas ont toujours fait partie de la carrière de Favre. Dès le début, en 1991, alors qu’il jouait avec les Falcons d’Atlanta ; sa première passe fût une interception retournée pour un touché. En deux matchs cette année-là, Favre a lancé un grand total de 4 passes, aucune complétée et a ajouté une autre interception. Il s’est donc retrouvé avec les Packers, là où il a écrit sa légende et établit ses nombreux records – le plus grand nombre de passes de touché (507), le plus grand nombre de verges (71 775), le plus de passes complétés (6280), mais aussi le plus grand nombre d’interceptions (335), le plus de sacks (524) et le plus d’échapées (fumbles) (165). Favre a eu droit au grand honneur en 1997 alors qu’il a gagné le Super Bowl. Il a aussi été le premier joueur à recevoir le titre de joueur le plus utile trois années consécutives. Le meilleur de Brett est derrière lui, espérons qu’il sache s’arrêter et admirer ce qu’il a accompli. 

Brett à son meilleur

 

 
SDR hue : Sal Alosi, membre de l’équipe d’entraîneurs des Jets, qui a fait trébuché Nolan Carroll, des Dolphins, alors que celui-ci courait hors du terrain sur un botté de dégagement. Voici l’extrait de la séquence :

Sans doute le geste le plus anti-sportif que j’ai vu durant un match de football. Bien sûr, des joueurs commettent parfois des geste stupides, mais ça reste entre les joueurs et ça se règle sur le terrain. Ici, c’est un entraîneur qui interfère directement avec le déroulement du jeu en s’en prenant à un joueur, une recrue, qui n’est même pas un menace. Pitoyable.
 
Mentions déshonorantes : Au botteur des Redskins Graham Gano, qui a connu un match atroce dimanche dernier alors qu’il n’a réussi qu’une seule de ses trois tentatives de placement. Il a d’abord raté des placements de 35 et 25 verges  ; ce qui est en soi assez mauvais, mais, pour finir le tout, lors de sa dernière tentative à la toute fin du match, sur un placement qui aurait créé l’égalité : le jeu avorte lamentablement… À sa défense, il n’est pas responsable sur le jeu, mais quel échec ! Je vous laisse observer ce petit bijou :


 
Gano avait aussi échoué plus tôt cette saison contre les Texans :

Faudrait pas que ça devienne une habitude…
 
Une petite note cocasse, pour finir, sur le geste étrange de Tashard Choice à l’endroit de Michael Vick. Le receveur des Cowboys a demandé l’autographe du quart-arrière des Eagles alors que son équipe venait de perdre 30-28. Pas un geste répréhensible, mais disons que le moment était mal choisi.

À voir aussi sur SDR :


Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11