Soccer européen : le point

À l’approche des trèves hivernales (ou du foot des fêtes pour certains), voici le point sur diverses ligues européennes.

Angleterre

Au fil des années se sont succédées en Angleterre différentes permutations d’un Big Four, quatre équipes qui gravitent systématiquement vers le haut du classement. Cette année, en plus des grands rivaux (et éternels renouvelés) Arsenal et Man United, on avait l’œil sur Chelsea, champion en titre, ainsi que les nouveaux riches de Manchester City. Chelsea n’a pas la forme de l’an dernier, et est en déroute – seulement deux victoires à ses 7 derniers matches en ligue, tandis que les jeunes d’Arsenal et de ManU continuent de performer.

Fais frette à Londres! - Getty Iimages

Samir Nasri est en train de réaliser tout un coming out pour les Gunners, tandis que Gareth Bale fait pareil avec les rivaux de quartier, Tottenham (5e). À l’extérieur du terrain, les deux gros attaquants mancuniens, Rooney en rouge et Tevez en bleu, ont tous deux menacé de quitter avant de se raviser. Finalement, un ancien du Big Four, Liverpool, est toujours à la recherche de son premier titre en vingt ans. Sous la houlette de Roy Hodgson, frotteur de face, il semble bien loin du but.

Ze moment : un North London Derby fou fou fou, avec des buts de Nasri et Bale, entre autres

Espagne

En Espagne, on espérait que l’arrivée de Mourinho à la barre du Real Madrid mettrait enfin un terme à la domination barcelonaise des dernières années (le Barça avait remporté les 5 dernières confrontations directes). Avec Messi et Ronaldo qui marquent comme des déchaînés, et le Madrid qui était jusqu’alors invaincu, on était en mesure de s’attendre à tout un match lorsque les deux équipes s’affrontèrent le lundi 29 novembre.

Les buts de Barça se comptent sur les doigts d'une main...

Ce qu’on a eu, c’est plutôt une clinique de soccer : 5-0 pour Barcelone, avec trois fois plus de tirs et 2/3 de possession de ballon. Une vraie raclée. Comme c’est souvent le cas, personne n’a l’air de menacer ces deux clubs, avec Villareal à 8 points de Madrid.

Ze moment : C’est rare une ovation des supporters adverses, et c’est pratiquement jamais vu lors d’un derby. Pourtant, Iniesta en a reçu une des partisans d’Espanyol. Dani Jarque, qui jouait pour l’équipe, est décédé subitement en 2009 à l’âge de 26 ans. Son ami Iniesta lui a rendu hommage avec son t-shirt après avoir marqué le but gagnant en Coupe du Monde.

VOIR LE VIDÉO (YouTube essaye de les enlever…)

Italie

Décidémment, ça va mal pour Rafa Benitez. Renvoyé à Liverpool l’an dernier, il prend les commandes à l’Inter, champion d’Europe en titre, et ne se rend même pas jusqu’à Noël! Eh oui, son dernier match en charge… fut la finale de Coupe du Monde des Clubs! C’est donc dire qu’on ne retrouve pas Inter proche du sommet – ou caracole son rival l’AC Milan, poursuivi de proche par la Juventus, ainsi que par les surprenants Lazio et Napoli. L’équipe de Naples, typiquement un des méchants garcons du pays, arrivera-t-elle à remporter son premier titre en 20 ans et depuis un certain Maradona?

Ze moment : Edinson Cavani avec un but spectaculaire en arrêts de jeu qui permet à Napoli de garder le rythme avec Milan

Allemagne

À la pause hivernale, le Borussia Dortmund survole le championnat (14 victoires en 17 matches), menant Mainz (deuxième place) de 10 points. S’il ne gagne pas son premier titre depuis 2002, ce sera un fail épique. Le Bayern, champion en titre, est à 14 points et sa quête pour la grosse assiette est à toute fin terminée. Étrangement, Hannovre occupe la 4e place, malgré la 10e attaque et la 9e défensive. St. Pauli, équipe promue connue pour son vibe contreculturel, se maintient juste au-dessus de la zone de relégation.

Ze moment : Parce que tout ne peut pas bien aller pour Dortmund, voici un des pire miss de l’année, gracieuseté de Kuba.

France

On nous a habitué a une course serrée depuis quelques années, et il y a actuellement 8 équipes à 4 points de la tête. En début de saison, Brest, promu cette saison, en menait large au sommet, mais s’est fait rattrapé depuis. Bordeaux connaît une saison ordinaire, tandis que le PSG, 2e au différentiel de but, est en bonne position pour un premier titre depuis 1994. Lille, le meneur, attend depuis 40 ans de plus, et cherche à triompher après plusieurs saisons parmi l’élite.

À l’extérieur des terrains, l’évincement du Parc des Princes des groupes de supporters Parisiens retient l’attention.

Ze moment : Je vais être honnête, je n’ai pas trop suivi la Ligue 1 cette saison – je vous propose donc de suggérer zes moments dans les commentaires!

À voir aussi sur SDR :


Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11