L’énigme du Lightning résolue

*L’article fait référence aux statistiques du samedi 15 janvier

En regardant le haut du classement dans la LNH une statistique me saute aux yeux. Bien que le Lightning se trouve dans une situation assez confortable au deuxième rang de l’est, l’équipe présente un piètre différentiel de moins 9 dans les buts pour buts contre. Il faut regarder jusqu’à la 12e position de l’est pour voir une équipe avec une pire fiche. Le contraste est frappant! Je me suis donc mis à observer les statistiques de l’équipe afin de trouver une réponse au pourquoi de cette énigmatique situation.

Des buts et une lamentable défensive

Première des choses, les chiffres ne mentent pas. Beaucoup de buts sont marqués lors des rencontres de Tampa Bay. 275 buts ont été marqués en 45 rencontres, soit le 4e plus haut total de la ligue pour une moyenne de 6,1 buts par matchs. Guy Boucher semble avoir adopté un style de jeu axé sur l’offensive au détriment des résultats défensifs.

Au total, 140 buts ont été inscrits contre le Lightning en temps réglementaire ou en prolongation. Il s’agit de la 3e pire fiche de la ligue. Pire encore, l’équipe détient la deuxième pire fiche pour les buts accordés à 5 contre 5 avec 97 buts contre. La troupe de Lecavalier possède un différentiel de -17 dans ces situations.

Alors, comment concevoir que cette équipe puisse avoir une fiche de 26-14-5?

Les unités spéciales

Il faut donc regarder du côté de l’avantage numérique. Classé au 7e rang, Boucher peu être fière de se qu’il a accomplie avec son équipe. Mais au-dela de cette statistique, il faut voir une autre chose. Le style de jeu adopté par l’équipe force les équipes rivales à être indiscipliné. Le lightning est l’équipe ayant eu le plus d’avantage numérique dans le circuit. Ainsi, même s’il sont les 7e en terme de pourcentage, ils sont premier pour le nombre de filet inscrit avec l’avantage d’un ou de deux hommes.

L’équipe se trouve également au 8e rang en désavantage numérique, ce qui n’est pas à négliger.

“Quand ça va mal, ça va mal!”

Les derniers chiffres peuvent en partie expliquer pourquoi l’équipe possède une bonne fiche malgré un très haut nombre de buts accordés. Cependant, la pièce maitresse du puzzle se trouve dans la façon de gagner… et surtout de perdre en temps réglementaire.

L’équipe possède une fiche de 18-14 lorsque le match se termine après 60 minutes. Lors des 18 victoires, l’écart moyen de but avec l’adversaire est de 2,1 buts. Ceci veut donc dire que lorsque l’équipe est victorieuse ils gagnent par environ 2 buts. Cependant pour les 14 défaites, l’histoire est un peu moins reluisante. Un énorme écart moyen de 3,57 buts les sépare de leurs opposants. Simplement vous rappelez qu’il s’agit ici d’une MOYENNE. Pensez-y le chiffre est énorme!

Que faut-il en comprendre? Quand l’équipe est dans le coup, la possibilité d’inscrire des points au classement est très élevée. Par contre, lorsqu’ils perdent c’est souvent parce que “ça va mal à shop” et pour vrai!

Les exemples de cuisant revers ne manquent pas :

6-0 Vs Floride ( 16 octobre )
5-2 Vs SanJose ( 6 novembre )
6-3 Vs Washington ( 11 novembre )
5-1 Vs Pittsburgh ( 12 novembre )
4-1 Vs Minnesota ( 14 novembre )
8-1 Vs Boston ( 2 décembre )
8-1 Vs Pittsburgh ( 5 janvier )
6-3 Vs New Jersey ( 9 janvier )
5-2 Vs New Jersey ( 14 janvier )

Il s’agit ici de 9 de leurs 14 défaites en temps réglementaire. Je vous concède que le 6-0 et les deux 8-1 font très mal, -20 en trois matchs… outch!

Dire que Casseau insinuait que Guy Boucher jouerait un style défensif!

Et en série?

J’oserais m’avancer et dire que si le jeu de l’équipe ne se resserre pas d’ici la fin de la saison à 5 contre 5, le Lightning fera fort probablement chou blanc une fois en série. On le sait, les arbitres changent de livre de règlement une fois en série. Ils devront trouver un autre moyen que l’avantage numérique pour gagner.

Une meilleure production offensive devra également être apportée par les défenseurs, le 2e, le 3e et le 4e trio. Aucun de ces joueurs n’a inscrit plus de 8 buts. Tampa Bay est d’ailleurs la seule équipe avec New Jersey n’ayant que trois joueurs au dessus de la barre des 8 buts.

Donc, formule simple pour gagner contre Tampa Bay: discipline et couverture serrée sur le premier trio! Je sais… facile en théorie, en pratique c’est une autre histoire.

La séquence suivante le montre bien.

À voir aussi sur SDR :


Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11