Surprises à l’entraînement public // L’effet Jacques Lemaire

Après l’excitante remontée en fin de 3e période samedi, c’est seulement un peu plus de douze heures après la fin du match que les joueurs du Canadien devaient sauter sur la glace du Centre Bell pour la pratique publique.

Il ne s’agit évidemment pas d’un entraînement significatif, mais l’année dernière on avait pu constater le manque flagrant de talent de Jaroslav Halak lorsque vient le temps d’effectuer un slap-shot. De plus, en jetant un coup d’œil aux résultats des compétitions, on peut constater certains faits intéressants.

En fait, ce sont les résultats de la compétition du patineur le plus rapide qui m’ont incité à publier ce court billet. En effet, je ne peux m’empêcher de tirer la pipe à mon collègue Lenine en mentionnant la 3e position (sur 4) de David Desharnais, quelques fractions de secondes devant le joueur le plus athlétique de l’équipe, P.K. Subban.

Par ailleurs, aux tirs de précision, Brian Gionta et Kostitsyn se sont illustrés en frappant les 4 cibles sur 4 lancers. Dans les deux cas, il ne s’agit pas vraiment d’une surprise. Ryan White a toutefois impressionné au 3e rang (27 buts en 67 matchs professionnels, aucun en carrière dans la LNH). Il a nécessité seulement 5 lancers pour atteindre les 4 cibles.

Finalement, pour le titre du joueur ayant le tir le plus puissant de l’équipe, Benoît Pouliot a été le seul à y aller de tirs au-delà des 100 miles à l’heure. À ma grande surprise, c’est le jeune Weber (pour utiliser l’expression maintenant courante de Benoit Brunet) qui s’est hissé au 2e rang, devant James Wisniewski et P.K. Subban.

Vous pouvez voir tous les résultats au canadiens.com.
 

Jacques Lemaire démontre une fois de plus sa domination

Jacques Lemaire - cyberpresse.ca

Le 23 décembre dernier, John MacLean, l’entraîneur-chef des Devils du New Jersey, a été congédié et remplacé par Jacques Lemaire. MacLean a maintenu une fiche de 9-22-2 à la barre des Devils. Depuis l’arrivée de Lemaire, l’équipe a 7 victoires, 7 défaites, 1 défaite en temps supplémentaire et surtout, remporté ses 4 derniers matchs.

Semble-t-il que depuis quelques parties, l’effet Lemaire se soit véritablement fait sentir. Est-ce une coïncidence avec le retour en force de Martin Brodeur? Est-ce que la combinaison des deux hommes exerce un leadership suffisant pour faire changer complètement l’ambiance dans la chambre de l’équipe, la confiance de cette dernière en ses moyens pour ainsi lui redonner les lettres de noblesse qu’on lui conférait en début de saison? Je n’ai évidemment pas les ressources et les contacts en ma disposition pour affirmer le tout, mais je crois que cela ne ferait que confirmer le rendement de Jacques Lemaire derrière un banc.
 

Quand Tortorella s’en mêle

John Tortorella - islanders.nhl.com

Le fait que les Devils reviennent sur le chemin de la victoire en a fait réagir plus d’un. Après la victoire de ces derniers sur le Lightning de Tampa Bay, Guy Boucher, entraîneur-chef du Ligthning pour ceux qui ne s’en souvenaient pas, a affirmé que, si Jacques Lemaire dirigeait l’équipe à la place de John MacLean depuis le début de la saison, les Devils auraient eu une bien meilleure fiche. Il faut savoir que Lemaire et Boucher se connaissent bien puisque le fils de l’ancien numéro 25 du Canadien est un ami de longue date de Boucher. Il n’est donc pas surprenant que celui-ci ait louangé son mentor.

Le New York Post révèle cependant que l’entraîneur-chef des Rangers de New York, John Tortorella, est venu à la défense de MacLean en affirmant que le métier de coach dépendait de plusieurs circonstances. En effet, l’ex-entraîneur des Devils a dû gérer plusieurs pertes importantes au sein de son alignement, Zach Parise et Martin Brodeur notamment. Tortorella explique aussi que ce genre de situation pourrait arriver n’importe quand à Guy Boucher et que ce dernier, qui en est à sa première année dans la ligue, n’avait pas besoin de rabaisser un de ses paires pour être élogieux envers un autre.

Je n’aurais jamais cru cela possible, mais je dois donner raison à Tortorella dans cette histoire qui a sans doute prise des mesures disproportionnées.

À voir aussi sur SDR :


Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11