Impact: Le onze montréalais prend forme

See ya around, Adam!

On le savait : avant l’arrivée de la MLS en 2012, la saison 2011 en deuxième division est destinée à servir de transition. On en a eu un autre signe cette semaine, alors que l’Anglo préféré des supporters de l’Impact, Adam Braz, a annoncé qu’il accrochait ses crampons. Jumelé aux retraites de Leduc, Sebrango et Jordan, c’est une page d’histoire de l’Impact qui se tourne. De la vieille garde, il ne reste désormais plus que Pizzolitto (se rendra-t-il jusqu’en MLS?). L’arrière droit de 29 ans se retire après 7 saisons passées avec l’Impact (et deux ailleurs), deux championnats de la ligue, en plus du Championnat canadien de 2008. Un fier Montréalais au talent somme toute limité, il a marqué l’histoire de l’Impact de par sa fougue, sa passion et son franc-parlé – Adam, on t’envoie la main!

M'a t'manger, ti-cul!

Le Onze montréalais

Alors que plusieurs cherchent un surnom à l’Impact (certains ont surnommé le club après un oiseau – je ne répéterai pas lequel ici), le « onze montréalais » signifie plutôt la composition de l’équipe-type, les onze joueurs sur le terrain. Avec toutes les acquisitions durant saison morte, voici ce à quoi on peut s’attendre :

Voyez l’alignement complet sur le site de l’Impact

Gardiens

On s’est retrouvé au camp à un certain moment sans gardien sous contrat, mais ce fut réglé avec la signature de l’Américain Bill Gaudette, un des plus spectaculaires gardiens du continent, et déjà un favori des Montréalais. Comme second, on risque de voir un autre voisin, Evan Bush. Le jeune Maxime Crépeau (16 ans) continuera à l’Académie, quitte à le voir dans quelques années.

Défense

Le retrait de Braz simplifie la tâche du Maestro, qui pourra aligner son MVP Philippe Billy comme arrière-droit sans jongler avec les positions. On verra le capitaine Pizzolitto diriger la défense centrale, aux côtés du nouveau venu français Kevin Hatchi, tout un spécimen physique. L’arrière gauche n’est pas fixé depuis des années, et on risque d’y voir en alternance un tandem Pelletier/ Tsiskaridze, notamment à cause des suspensions de début de saison.

Milieu

Trois milieux de terrains semblent indélogeables de leurs positions à l’approche de la saison. Le grand Hassoun Camara, passé par Marseille, jouera le rôle de milieu récupérateur, tandis que Di Lorenzo occupera son flanc gauche chéri. Le montréalais Antonio Ribeiro continuera d’alimenter son pote Ali Gerba en tant que milieu créateur. À droite, le départ de Donatelli (qui pourrait encore revenir, puisqu’il a été libéré par San José) ouvre la porte au jeune français Le Gall, ou encore à l’Américain Kreamalmeyer.

Attaque

Attendez-vous à revoir la machine à but Gerba en pointe, épaulé par le Franco-Algérien Ech-Chergui, plus en retrait pour combler le vide laissé par Sebrango. Reda Agourram continuera son apprentissage avec des présences régulières en deuxième mi-temps, ainsi que quelques départs.

Ali Gerba tentera de battre la marque d'équipe de 18 buts en une saison, établie par Eddy Sebrango en 2002 - Photo: Cyberpresse

Verdict : Si les partants sont assez établis (9 sur 11), les suspensions en début de saison feront mal à la défense, qui sera privée d’Aaboubou (4 matches) et Pelletier (6 matches). Les blessures dicteront où les joueurs devront se placer, et il reste encore quelques joueurs à signer. Nos trois géants dans l’axe (Pizzo, Hatchi, Camara) bloqueront le milieu et, on l’espère, gagneront plusieurs combats aériens, tandis qu’on mise sur une certaine rapidité sur les ailes. Si Gerba peut reprendre là où il a laissé en 2010 (13 buts en 15 matches), on est bien parti, mais on est curieux de voir si Ech-Chergui et nos milieux peuvent s’inscrire plus régulièrement au pointage. Chez les jeunes de l’Académie, attendez-vous à en voir une couple sur le terrain cette saison, notamment Cossette, Cardin et Aubey, tous présents au camp en Arizona (3 matches). Finalement, pour ceux qui comptent, ça fait 3 Canadiens (tous montréalais) dans l’alignement partant.

Un stade refait pour la MLS

Le stade en 2012 - Photo: Pépé

Un petit mot sur le Stade Saputo 2.0 : plus de 20 000 places, un toit tout le tour, et enfin l’aboutissement d’un rêve chez les amateurs montréalais. Le tout commence cette saison et sera prêt pour avril 2012. Venez faire un tour cette année!

Ze moment : C’est pas spectaculaire, mais c’est Adam Braz – toujours dans ta face. Ici, il engueule un membre du staff de la Caroline après l’élimination controversée de l’Impact en 2010.

À voir aussi sur SDR :


Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11