La première ronde des séries en chiffres

Capitals (1) vs. Rangers (8)
Victoire des Capitals en 5

Alex Ovechkin est le meilleur pointeur de la série avec 3 buts et 3 passes pour 6 points en 5 matchs. Michal Neuvirth, gardien de buts des Capitals, a été solide avec un pourcentage d’efficacité de 0,946 comparativement à Henrik Lundqvist, qui n’a pas été à la hauteur avec un pourcentage de 0,917. Derek Stepan des Rangers s’est démarqué avec un différentiel de -5.


Flyers (2) vs. Sabres (7)
Victoire des Flyers en 7

Le Québécois le plus mal-aimé du hockey, Danny – comme il aime qu’on l’appelle – Brière est ex-æquo au premier rang des buteurs au terme de la première ronde avec 6 filets. Pour sa part, Claude Giroux domine les deux équipes dans la colonne des points avec 9. Du côté des gardiens de but, ce qui retient l’attention, c’est que les Flyers en ont utilisé 3 différents pour amorcer les parties.

La grande et heureuse surprise de cette série demeure le Montréalais Marc-André Gragnani qui était pratiquement inconnu des amateurs de hockey il y a à peine un mois et qui se situe à ce jour au premier rang des pointeurs pour les défenseurs depuis le début des séries avec 7 points. Voici ses statistiques en carrière.


Bruins (3) vs. Canadiens (6)
Victoire amère des Bruins en 7

Les Bruins terminent la série avec un maigre 0% d’efficacité en avantage numérique en 21 occasions. Michael Cammalleri trône au sommet des pointeurs de la ligue au terme de la première ronde avec un total de 10 points. Il aura cependant terminé la série avec un faible différentiel de -5.


Pingouins (4) vs. Lightning (5)
Victoire du Lightning en 7

Pas facile de gagner une série 4 de 7 quand ton meilleur buteur est Aaron Asham avec 3 buts. Encore moins facile lorsque Asham et Maxime Talbot sont les deux meilleurs pointeurs avec seulement 4 points.

À la surprise générale, Dwayne Roloson, 41 ans a eu le dessus sur son vis-à-vis Marc-André Fleury. Roloson a terminé la série avec un blanchissage et ainsi cumuler un pourcentage d’efficacité de 0,949 et est le meilleur gardien jusqu’à maintenant.


Canucks (1) vs. Blackhawks (8)
Victoire des Canucks en 7

Le chiffre le plus surprenant demeurera pour tout le monde qui les Blackhawks ont remporté 3 victoires après avoir subi 3 défaites. Le gardien Corey Crawford a fait des miracles pour permettre aux Hawks de passer si près de causer la surprise. Il a maintenu un pourcentage d’efficacité de 0,927, comparativement à 0,903 pour Roberto Luongo.

Avec ses 2 buts lors du match décisif, Alexandre Burrows a réussi un exploit plutôt rare à Vancouver depuis quelques années: se hisser au 2e rang des pointeurs de l’équipe, entre les jumeaux Sedin.

Pour ceux qui l’auraient manqué, voici l’effort de Jonathan “Captain Serious” Toews pour niveler la marque 1-1 à deux minutes de la fin de la troisième lors du septième match.


Sharks (2) vs. Kings (7)
Victoire des Sharks en 6

Il y a très peu de chiffres éloquants sortant de cette série à l’exception de l’inquiétant pourcentage d’efficacité d’Antti Niemi qui se situe à 0,863, contrairement à 0,967 pour Antero Niittymaki lors des deux matchs où il est venu en remplacement à Niemi.


Red Wings (3) vs. Coyotes (6)
Victoire des Red Wings en 4

Encore une fois peu à dire côté chiffres, si ce n’est que c’est la seule série qui s’est terminée en 4 parties et que Pavel Datsyuk a excellé avec 6 points en 4 matchs. Parions qu’avec le retour de plusieurs blessés en 2e ronde, il produira encore davantage.


Ducks (4) vs. Prédateurs (5)
Victoire des Prédateurs en 6

Les Ducks ont encore une fois démontré qu’ils possédaient deux premiers trios redoutables. Malgré qu’ils aient perdu la série en 6 parties, ils comptent 3 joueurs (Perry, Selanne et Koivu) parmi les 12 meilleurs pointeurs. Teemu Selanne a poursuivi son excellente en étant à ce jour à égalité au premier rang des buteurs avec 6 buts.

Du côté de Nashville, Mike Fisher qui décevait depuis son arrivée au pays de Johnny Cash s’est réveillé avec 6 points – il n’en avait cummulé que 12 en 27 parties en saison régulière.

Finalement, il ne s’agit pas de statistique, mais je vous laisse sur, comme l’a révélé mon collègue Le Sheriff, le plus beau but de l’année, réalisé par Bobby Ryan.

À voir aussi sur SDR :


Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11