L’Impact dans l’ombre: 1993-2011

Essayez de trouver le logo sur le web! (Photo: mon chandail)

On m’en parle depuis que l’annonce a été faite (et même avant) : ça va être comment l’Impact en MLS? Des gens qui n’ont jamais été voir un match pèsent désormais l’option d’acheter des billets de saison, le commissaire Don Garber est en ville, et tous les matches de l’équipe seront à la télé. 2011 sera donc définitivement la fin d’une ère – celle de l’Impact dans l’ombre.

Je ne m’attarderai pas en détails à l’historique du club – Wikipedia peut vous aider pour ça. Je préfère dire adieu à la « petite » incarnation du club montréalais, qui entame cette semaine sa 17e saison. Je supporte l’Impact depuis 10 ans, en plus d’avoir été à plusieurs matches, enfant, notamment le championnat de 1994. C’était mon premier match à vie. 15 ans plus tard, en 2009, l’Impact en remportait un troisième.

Patrick Diotte, l'un des premiers "eille, lui y'a un nom québécois!" de l'Impact (Photo: ImpactSoccer.com)

À travers ses 17 saisons, on aura vu jouer des joueurs qui ont marqué le soccer québécois. Mauro Biello est bien connu, mais il ne faut pas oublier l’apport de joueurs d’ici comme Patrick Diotte, Rudy Doliscat et, même lui, Nick Desantis. L’Impact a été une pépinière pour les joueurs locaux et a enfin donné aux jeunes québécois une option sérieuse pour jouer professionnellement.

On versera un peu de Colt .45 pour les ennemis disparus – les Rhinos de Rochester et le Lynx de Toronto, tandis qu’on s’en ira rejoindre Vancouver, Portland et Seattle l’an prochain. On se remémorera plus ou moins des équipes oubliables d’endroits qu’on ne connaissait pas : le Lehigh Valley Steam, le Worcester Wildfire et les Patriots d’El Paso, qui n’est pas juste une marque de salsa! D’ailleurs, l’Impact a aussi déjà joué contre une équipe appelé le Salsa de Los Angeles…

En 2002, j’ai cofondé les Ultras Montréal, et, ensemble avec d’autres Montréalais, nous avons su créé une ambiance et un son typiquement montréalais – qui servira de base pour des milliers de nouveaux partisans. Avec eux, j’ai vécu des grands moments, comme les championnats de 2004 et 2009, ou le Championnat canadien de 2008, sur place à Toronto. Et qui peut oublier le fameux match au Stade Olympique en février devant 55 000 personnes?

Une soirée inoubliable (Photo: Le 12e joueur)

Une semaine plus tard, on a connu l’envers de la médaille – l’écroulement de 4 buts au Mexique face à Santos Laguna. Ça nous rappelait d’autres matches qui brisent le cœur, comme les défaites en demi-finale de 2005 et 2006, après avoir survolé la saison régulière. Ça présageait aussi le match le plus honteux de l’histoire du club – une défaite de 1-6 à domicile contre le Toronto FC, défaite qui donna aux Reds le Championnat canadien.

Durant plusieurs années, suivre l’Impact n’était pas facile – à l’étranger, c’était carrément impossible : une radio web par ci, une mise à jour sur un forum par-là. Même avec les matches disponibles en ligne, on s’est déjà fait « pitcher » dans le grenier d’un bar alors que le bar était désert. C’était contre-culturel être fan de l’Impact. Crisse, il y avait même un groupe de skinheads antifascistes qui venaient à un moment donné!

Le "Ultra Skinhead Krew", disparu depuis 2005

J’ai hâte que Montréal mette tout son poids derrière mon club, son club, mais il me reste encore une saison où ce sera un peu flou, où on regardera des matches qui ont l’air d’être filmés sur un iPhone, et où les joueurs nous reconnaîtrons dans la rue, même en boisson après un championnat.

Et donc, on finit fort – venez faire un tour (l’événement Facebook), pour dire que vous avez vu l’Impact « avant ».

Bonne saison à tous et Allez Montréal!

Mon XI partant des 11 dernières années

Ze(s) moment(s) : quand je vous disais que c’était ghetto – pas moyen de trouver des faits saillants du championnat de 2004 – juste deux vidéos tournés dans le vestiaire.

Un chant des supporters qui n’est plus trop chanté

Slip n’ slide!

*********************

Socrates (@SocratesMTL) porte plus souvent une écharpe en été qu’en hiver.

À voir aussi sur SDR :


Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11