Séries LNH 2011: Prédictions pour l’Association Ouest

Séries LNH 2011

Séries LNH 2011


 
Canucks de Vancouver (1) VS Blackhawks de Chicago (8)

Un mot: Dustin Byfuglien. Durant les deux dernières séries éliminatoires, les Blackhawks ont eu le dernier mot sur les Canucks, entre autre en raison du gros Dustin Byfuglien (maintenant avec Atlanta) qui était littéralement stationné devant Roberto Luongo pendant toutes les séries et qui en a fait suer plus d’un. Cette année risque d’être assez différente. Avec tous les changements nécessaires l’été dernier en raison du plafond salarial, les Blackhawks ont eu une saison en dents de scie et se sont classés en séries au dernier moment grâce à une défaite des Stars de Dallas dans le dernier match de la saison. En somme, le montréalais Corey Crawford a sauvé les meubles devant le filet en remplaçant un Marty Turco plus que médiocre.

Du côté des Canucks, cette saison n’a pas été très hasardeuse et les obstacles ont été peu nombreux. Une offensive menée par les Sedin et Kesler, une défensive à faire envier tous les autres clubs de la ligue, et surtout un gardien élite. Luongo n’a pas livré la marchandise dans les dernières années en séries, mais on espère chez les Canucks que, puisque qu’il a été gardien d’office dans seulement 60 matchs des siens en saison régulière, il sera frais et dispos pour la vraie saison et pourra performer à la hauteur des attentes placées en lui.

L’heure de la vengeance est au rendez-vous pour les Canucks. Après tout, c’est l’année de Vancouver et les résultats en séries pourraient décider du sort de l’entraîneur-chef, Alain Vigneault.

Le verdict du communiste: Vancouver en 6. Avec un Henrik Sedin absent pour le premier match, les Hawks réussiront sans doute à remporter un ou deux matchs avec les Keith, Seabrook, Toews, Kane, Hossa et Sharp.
 
Sharks de San Jose (2) VS Kings de Los Angeles (7)

Je ne veux pas accorder trop d’importance à la perte de Kopitar, mais cette absence fera mal. Los Angeles est l’équipe la plus jeune des séries éliminatoires et n’ont pas énormément de profondeur contrairement à San Jose. Ils devront donc travailler encore plus fort, sans relâche. La performance de Drew Doughty en saison régulière me rend perplexe, mais Jonathan Quick devant les buts pourrait jouer les trouble-fête.

La présence de Niemi devant le filet du côté de San Jose, un des meilleurs gardiens de la ligue en deuxième moitié de saison et vainqueur de la coupe Stanley l’an passé, devrait sans doute donner de résultats plus concluants qu’avec Evgeny Nabokov dans les années passées. Les Thornton, Marleau et Heatley n’ont cependant pas livré la marchandise cette saison et n’ont jamais vraiment rien prouvé en séries, surtout Joe Thornton. Joe Pavelski a pris la relève l’an dernier en séries et devra répéter encore cette année.

Le verdict du communiste: San Jose en 7. Antti Niemi fera la différence pour les Sharks. À moins que…


 

Red Wings de Detroit (3) VS Coyotes de Phoenix (6)

Une reprise de l’an dernier en première ronde. Les Coyotes avaient causé une surprise en saison régulière en se hissant parmi les meilleures équipes de la ligue et en poussant la série en sept rencontres pour finalement s’incliner devant les vieux routiers de la ville de l’automobile. Ils ont cependant réussi à répéter l’exploit cette année dans une Association de l’Ouest où la parité étant renversante, confirmant ainsi les succès du système défensif de Dave Tippett. Tout dépendra d’Ilya Bryzgalov dans les buts, un peu à l’image du Canadien finalement.

Detroit est une équipe vieillissante et année après année, on s’attend toujours à une baisse de régime. Ce ne sera toutefois pas cette année encore une fois. Avec des vétérans comme Datsyuk, Zetterberg, Lidstrom, Franzen, Rafalski, Kronwall, Cleary et sans oublier Bertuzzi et Modano qui en est à ses derniers milles, impossible de croire qu’ils ne feront pas tout pour remporter une autre coupe Stanley. J’ajoute à cela Jimmy Howard, qui en sera à sa deuxième expérience en séries.

Le verdict du communiste: Detroit en 6. Bryzgalov devrait être en mesure de prolonger la série, mais difficile de parier contre les Red Wings en séries éliminatoires.
 

Ducks d’Anaheim (4) VS Prédateurs de Nashville (5)

Cette série est celle qui m’a causé le plus de problème à prédire.

D’un côté, vous avez un des trios les plus dangereux de la ligue en Perry, Getzlaf et Ryan en plus de Teemu Selanne qui vient de connaître une saison exceptionnelle à plus de 40 ans et du meilleur défenseur offensif cette saison dans la LNH en Lubomir Visnovsky.

De l’autre côté, vous avez un des meilleurs gardiens de la ligue en Pekka Rinne et un système défensif aguerri et efficace que Barry Trotz met en place depuis l’arrivée des Prédateurs dans la LNH, soit depuis 1998. De plus, les Prédateurs ont eu le dessus 3-1-0 contre les Ducks cette saison, mais la fin de saison des Ducks, surtout de Corey Perry (50 buts), et le manque de profondeur à l’attaque de Nashville me font pencher en leur faveur.

Le verdict du communiste: Anaheim en 7. L’attaque des Ducks devrait avoir le dessus sur les Prédateurs qui ne semblent jamais être en mesure de passer la première ronde des séries. Je ne crois pas que le meilleur marqueur des Prédateurs cette saison, Sergei Kostitsyn, oui Serge l’Enfant Terrible, pourra propulser son équipe en deuxième ronde. Quoi que…

À voir aussi sur SDR :


Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11