Séries LNH 2011 – Ronde 2: Prédictions pour l’Association Ouest

Séries LNH 2011

Séries LNH 2011

 

Canucks de Vancouver (1) VS Prédateurs de Nashville (5)

La première ronde est souvent la plus dure à traverser pour les équipes favorites. Eh bien, les démons sont maintenant chassés pour les Canucks et ils peuvent désormais regarder de l’avant. Ils l’ont cependant échappé belle, eux qui menaient 3 à 0 dans la série. Content pour Alain Vigneault, qui aurait sans doute perdu son job si son équipe avait été éliminée. Après avoir résisté à leur bête noire en séries (les Blackhawks), j’ai du mal à penser que les Canucks auront autant de difficulté contre les Prédateurs; bien sûr, si Roberto Luongo peut cesser de livrer des performances en dents de scie. Rappelons que Vigneault a même décidé de le laisser de côté lors du sixième match et que c’est en raison de la blessure de Cory Schneider qu’il est revenu dans la mêlée.

La performance des frères Sedin et de Ryan Kesler en première ronde s’est avérée inférieure aux attentes placées en eux, surtout pour Henrik Sedin et Kesler qui n’ont pas été en mesure d’inscrire un seul but. Chez les Canucks, on espère mieux des gros canons pour la deuxième ronde.

Du côté de Nashville, il s’agira d’une première en douze années d’existence alors que c’est la première fois qu’ils franchissent la première ronde des séries et ce, après cinq revers dans les six dernières années. Un soulagement pour la troupe de Barry Trotz.

Je dois avouer que j’ai été surpris de la performance de l’ensemble de l’équipe contre Anaheim en première ronde. Je ne les croyais pas en mesure d’arrêter le punch offensif des Ducks. Ces derniers ont décidément rencontré un système presque sans faille mené par une défensive très solide et un Pekka Rinne tout simplement irréprochable.

Pour ces raisons, je crois que Nashville donnera du fil à retordre à Vancouver, mais les Canucks forment une équipe presque sans faiblesses bien supérieure à Anaheim et les carences offensives des Prédateurs finiront par les rattraper. De plus, si Nashville désire avoir une chance, elle devra rester loin du banc des pénalités puisque Vancouver excelle dans les unités spéciales.

Le verdict du communiste: Vancouver en 6.


Sharks de San Jose (2) VS Red Wings de Detroit (3)

Dans mon billet sur mes prédictions de la première ronde, je tentais de me convaincre que la blessure à Anze Kopitar n’aéantirait pas les chances des Kings de se rendre plus loin en séries mais étonnament, c’est plutôt la défensive qui en a souffert. Les six buts accordés aux Sharks dans les matchs 3 et 4 auront fait mal aux Kings.

Les Sharks ont offert une performance convaincante en première ronde. Ils forment une équipe complète, mais les insuccès des dernières années en séries éliminatoires avec le même noyau de joueurs sèment le doute chez la plupart des observateurs. Jusqu’à maintenant, les meilleurs joueurs ont répondu à l’appel à l’exception de Dany Heatley qui tire de la patte quelque peu. Les dirigeants de l’équipe doivent espérer que le but de Joe Thornton en prolongation dans le sixième match lui donne des ailes pour le reste des séries.


Pensée de Joe Thornton au moment de marquer: : “Oh mon Dieu, je viens de marquer. Quel miracle! Je viens de faire gagner mon équipe? Faut que je célèbre. Qu’est-ce que je fais? Ah, je vais me faire glisser sur le dos les quatre pattes dans les airs”…Fail

À Detroit, la blessure d’Henrik Zetterberg n’a pas semblé ébranler les Red Wings en première ronde. Pavel Datsyuk a redoublé d’ardeur et a tout simplement dominé la série du début à la fin. Une démonstration de talent à l’état pur. L’équipe n’a fait qu’une bouchée (4-0) des pauvres Coyotes qui assistaient au spectacle, impuissants.
 
Le repos d’une semaine entre les deux séries aura été bénéfique pour les bons vieux routiers indispensables comme Lidstrom, Rafalski, Bertuzzi et Holmstrom. Si Zetterberg revient dans cette série, je donne peu de chances aux Sharks.

Parce qu’ils sont tout simplement en feu et que Pavel Datsyuk est trop dominant, je me dois d’y aller avec les Red Wings.

Le verdict du communiste: Detroit en 5.

On se fait plaisir…

À voir aussi sur SDR :


Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11