La magie des téléphones intelligents

La dernière fois que j’ai entendu des U.S.A, U.S.A, U.S.A., les partisans des Bruins tentaient d’intimider les partisans du Canadien (alors que la majorité des Bruins sont canadiens mais bon ce sujet sera pour une autre fois).

En écoutant un match de baseball (on ne peut plus américain), entre deux équipes américaines, New York et Philadelphie, j’ai encore entendu les fameux U.S.A, U.S.A, U.S.A. Je me suis interrogé tout comme les commentateurs jusqu’à ce que ma blonde dans l’autre salle me crie que le corps de Ben Laden a été trouvé. Bingo! Au même moment les commentateurs ont reçu l’information, et l’ont confirmé.

Photo: lepost.fr

La magie des téléphones intelligents et des réseaux sociaux qui permettent la diffusion rapide de l’information s’est opérée promptement dans la foule. Instantanément le chant fut scandé. L’information n’a pas été annoncé ni au tableau indicateur, ni par l’annonceur-maison et malgré tout, la majorité des spectateurs étaient au courant. Les caméramans ont capté plusieurs images de spectateurs pianotant sur leurs “machines aux internets portatifs”

 

On est déjà loin de 2004 où, au stade olympique, on changeait manuellement les tableaux des matchs à l’étranger.

En passant, le match était excitant! Il a duré 14 manches pour un total de 4 heures et 44 minutes. Les Mets l’ont emporté 2 à 1. Tous les joueurs des Mets ont participé au match sauf deux obscurs lanceurs de relève (Ryota Igarashi et Dillon Gee) et les partants. Chez les Phillies, même Cole Hamels est venu au bâton comme frappeur suppléant en 14e afin de tenter d’égaler la marque. Le receveur Ronny Paulino a été le héros avec le coup sûr gagnant et une performance de 5 en 7 à son retour dans les ligues majeures.

 

À voir aussi sur SDR :


Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11