La Gold Cup en 5 questions

Le Canada a entamé la Gold Cup 2011 cette semaine avec une défaite de 2-0 à Détroit face aux Américains. Le Montréalais Ali Gerba est cependant passé bien proche de marquer deux buts lors de sa demi-heure sur le jeu.

Je sais, je sais, je suis habitué aux questions : C’est quoi la Gold Cup? Ça se passe quand? T’es qui et qu’est-ce que tu fais dans mon lit. Je prendrai donc quelques moments pour répondre à (la majorité de) ces questions.

C’est quoi la Gold Cup?

Comme la Coupe d’Asie cet hiver ou encore l’Euro qui arrive l’an prochain, chaque confédération a son tournoi continental. La Gold Cup dans son format actuel existe depuis 20 ans et regroupe les meilleurs pays de la CONCACAF (Amérique du Nord, Centrale et les Caraïbes), ainsi que quelques pays invités au cours des années. Le tournoi se dispute aux deux ans, désormais lors des années impaires.

Qui surveiller?

Comme dans toutes les compétitions de la CONCACAF, les deux équipes à avoir à l’œil sont les États-Unis et le Mexique. À eux deux, les deux puissances régionales ont 13 places de finalistes sur 20, et ont remporté tous les titres (Mexique 5, États-Unis 4), sauf un…

Les finalistes 2007 et 2009, avec une victoire chacun

Pis, le Canada?

Justement! Les Rouges sont la seule équipe à avoir su briser l’hégémonie des deux grands rivaux, avec un parcours cendrillon lors du tournoi de 2000. Ça lui permet de se qualifier d’office au tournoi en tant qu’ancien champion, et il connaît habituellement de bons tournois depuis 10 ans. S’il n’a pas fait le Top 6 lors des qualifications de la Coupe du Monde depuis 14 ans, le Canada a un titre et deux demi-finales en six participations à la Gold Cup lors de la même période. En 2007, on a été à un but refusé d’atteindre la prolongation en demi-finale.

Wooooooooooooooooooooooooooooo!

Euh… c’est toujours aux States?

Vu qu’on aime faire les trucs un peu tout croche en CONCACAF, le tournoi est assez particulier : il a toujours lieu aux États-Unis (une fois avec la Mexique), et le tirage des groupes n’est pas au hasard, afin de maximiser les ventes de billets des matches en programme double. Ça donne que c’est pas mal le tournoi le moins sérieux des 5 grandes confédérations, et c’est un peu dommage. Ça a déjà été pire : en 2000 et 2002, le Canada s’est retrouvé dans des groupes de trois et est passé à la prochaine ronde sur un pile-ou-face à cause d’une égalité parfaite!

Y’a quoi au boutte?

Quoi, un trophée immense c'est pas assez? (Photo: CBC)

En plus de la coupe, une édition sur deux (dont celle-ci) mène à la Coupe des Confédérations, tournoi préparatoire à la Coupe du Monde qui se déroule un an avant le big show dans le pays hôte. Le Canada l’avait disputé en 2001 au Japon, tandis que les États-Unis se sont rendus en finale (et ont battu l’Espagne!) en 2009.

Le Canada continue son parcours avec des matches de groupe face à la Guadeloupe et le Panama. Vous pouvez suivre toute l’action sur des canaux étranges de Sporstnet (genre Sportsnet One) ou en streaming sur CONCACAF TV.

Ze moment : Voyons donc, le but de Hastings en prolongation qui élimine le Mexique en 2000, en chemin vers notre seul trophée international!

*********************
Socrates (@SocratesMTL) aimerait qu’on fasse aussi bien en qualifications de Coupe du Monde qu’en Gold Cup

À voir aussi sur SDR :


Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11