Le Canadien est fier de sélectionner…

Le 1er choix du CH en 2010, Jarred Tinordi - Photo: Canadiens.com

Le 1er choix du CH en 2010, Jarred Tinordi - Photo: Canadiens.com

Ce n’est pas pour nous vanter, mais l’an dernier, SDR avait correctement prédit le joueur qui serait repêché par le Canadien en 1ère ronde. Réussira-t-on encore cette année?


Quelle est la philosophie du Canadien au repêchage? Depuis l’arrivée de Trevor Timmins en 2003, le CH a souvent tendance à sélectionner le meilleur joueur disponible, peu importe la position (ex: Carey Price en 2005). L’équipe s’est écartée de cette ligne directrice en 2006 en repêchant David Fisher : résultat, Fisher risque de finir sa carrière dans une ligue de garage au Yukon.

Timmins voue également un culte assez étrange aux joueurs qui proviennent du système de développement américain: lors des cinq dernières années, tel avait été son choix (et oui, même Louis Leblanc). Mais comme Pierre Gauthier est maintenant l’homme en charge, la situation pourrait changer. Gauthier est un dépisteur de carrière et il est fort possible qu’il ait son mot à dire dans toutes les sélections. Si Timmins préfère les américains qui pratiquent un two-way play aux joueurs avec un potentiel offensif pur, Gauthier a toujours aimé les joueurs européens qui possèdent de belles habiletés (ala Lars Eller).

Au centre, l’équipe a de bons jeunes sous la main en Lars Eller et David Desharnais. Mais à l’aile, mis à part Max Pacioretty, peu ont le potentiel d’aspirer à un rôle sur les deux premiers trios. Il serait donc essentiel, selon moi, de repêcher un ailier offensif. Tsé, un gars capable de la mettre dedans. En défense, l’équipe possède une belle profondeur, mais elle pourrait utiliser quelques espoirs supplémentaires. Et si Carey Price sera sans contredit le gardien de l’équipe pour les 10 prochaines années, la Sainte-Flanelle doit absolument ajouter de la profondeur à cette position, car ça fait pas mal pitié.

Voici donc, selon nous, quatre joueurs qui ont de bonnes chances d’être le 1er choix de l’organisation au repêchage LNH 2011.
 

Sven Bartschi (AG) – Portland (WHL) – 5.10, 185 lbs

Après avoir dominé la Ligue-B en Suisse l’an dernier, Sven Bartschi s’est joint aux Winterhawks de Portland cette année et s’est immédiatement affirmé comme un des meilleurs espoirs que la Suisse ait produit (25 points à ses 14 premiers matchs).

Bartschi est un attaquant complet. Il est explosif et possède d’excellentes mains qui lui permettent de contrôler la rondelle dans le trafic et de repérer ses coéquipiers à tout moment. Il possède également un très bon tir sans appel qu’il peut laisser partir de n’importe où en zone offensive.

Ce qui fait de lui un joueur des plus intéressants est qu’il n’a pas peur d’aller dans le trafic et est très agressif, comme en fait foi son total de minutes de pénalité. Une caractéristique peu commune chez les européens de plus petite taille. Il veut la rondelle!

On lui reproche cependant son jeu défensif alors qu’il semble perdu à l’occasion en zone défensive. Son entraîneur a toutefois affirmé que cet aspect de son jeu s’est amélioré au courant de la saison.

Bartschi ne possède pas la vitesse la plus exceptionnelle, mais patine assez large ce qui le rend très solide sur ses patins. Évidemment, il devra ajouter du poids et de la force à sa stature, spécialement s’il désire poursuivre à jouer son style de jeu.

Comparaison LNH: David Krejci

Projection: Fabricant de jeu sur un 2ème trio.


 

Matt Puempel (AG) – Peterborough (OHL) – 6.00, 190 lbs

Puempel est exactement ce qui manque au Canadien: un marqueur naturel. Il possède un tir précis et puissant, qu’il est capable de dégainer très rapidement. De plus, il manie bien la rondelle et jouît d’une belle vision du jeu. Par contre, il a tendance a se fier uniquement à son talent. Il devra améliorer son éthique de travail et sa constance, mais il possède toutes les qualités physiques et techniques nécessaires pour devenir un bon joueur dans la LNH. Il pourra constituer un vol au 17ème rang.

Comparaison LNH: Simon Gagné

Projection: Marqueur naturel sur un 2ème trio.


 

Tyler Biggs (AD) – USA U-18 (USHL) – 6.02, 200 lbs

Biggs est un joueur qui semble fait pour le Canadien: extrêmement robuste, il est un joueur mature qui possède des habiletés physiques très développés. Rapide, intense et capable de jetter les gants, il aiderait sans aucun doute une organisation qui est depuis longtemps critiqué pour sa propension à faire confiance à une grande quantité de nains. Cependant, Biggs ne deviendra jamais un dynamo offensif dans la LNH. Il n’a pas de très bonnes mains, manque d’agilité et possède une vision du jeu discutable. Un tel joueur mérite-t-il une sélection en 1ère ronde?

Comparaison LNH: Wayne Simmonds

Projection: Ailier de puissance de 3ème trio.


 

Oscar Klefbom (D) – Farjestad (SEL) – 6.04, 201 lbs

Le programme de Färjestad dans la Ligue Élite de Suède (Elitserien) est une véritable machine à production de talent et elle ne fait pas exception encore cette année. En effet, deux de leurs produits devraient être repêchés en première ronde vendredi soir, soient Jonas Brodin et Oscar Klefbom.

Alors que Brodin de vrait être repêché plus tôt en première ronde, il y a de fortes chances que Klefbom soit encore disponible au 17e rang. Il est considéré comme un défenseur complet. À seulement 17 ans, il a joué avec les grands de la Ligue Élite de Suède cette saison, ce qui est plutôt rare pour un défenseur. Il a également très bien fait aux Championnats du monde des moins de 18 ans à titre de capitaine de la Suède.

Sa stature et ses habiletés devraient lui permettre de devenir une présence physique importante au niveau de la LNH. En bon défenseur suédois, il est également très mobile, ce qui lui permet de bien travailler dans les coins et de bouger la rondelle avec calme.

Klefbom est un leader naturel et joue avec passion, ce qui semble devenir de plus en plus une priorité pour les dirigeants du Canadien. Il est un compétiteur né et n’hésite pas à s’impliquer physiquement.

On dit cependant de lui que sa ténacité lui joue parfois des tours, alors qu’il a tendance à prendre des mauvaises pénalités par moment. Il possède aussi un tir moyen qu’il utilise beaucoup, mais plusieurs observateurs restent sceptiques quant à son développement offensif.

Comparaison LNH: Marc Staal

Projection: Défenseur complet (Top 4).

À voir aussi sur SDR :


Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11