Derek Jeter: Le match d’une carrière


 
La fin de semaine passée, j’ai vécu un moment historique et je tenais à vous le raconter. J’étais au Yankee Stadium lorsque Derek Jeter a frappé son 3000e coup sûr en carrière. De la chance vous dites? En fait, tout a tourné en notre faveur.

Je débute par le commencement. Ce voyage de balle était la troisième édition de ce que nous avons affectueusement surnommé le ABR (Annual Baseball Roadtrip), un vrai week-end de mâles. Telle une tradition, les mêmes quatre gars: Djee l’organisateur par excellence (@JF_Rivard), Cheetos (@Lapoint3), Simard (@Davywonder) et moi-même (@SDR_Kamensky).

Après avoir visité les Red Sox de Boston et les Phillies de Philadelphie, pourquoi ne pas choisir le nouveau Yankee Stadium à New York, même si nous ne sommes pas de grands fans des Yankees. J’en avais entendu beaucoup parler, mais je peux le confirmer maintenant, il y a quelque chose de spécial avec cet endroit. L’histoire, la tradition, les championnats, les fans. Et tout ça, ils ont réussi à le transposer dans le nouveau stade.

Revenons à Derek Jeter, capitaine Yankees. Au moment d’acheter les billets, nous ne pensions pas à ce plateau. Quelques semaines avant la fin de semaine tant attendue, il l’avait presque atteint. D’après les calculs scientifiques de notre Djee, nous avions de très minces chances d’assister à ce moment, mais pour être honnête, je n’y croyais pas vraiment. Et c’est là que la chance a commencé à tourner de notre côté.

Premièrement, Jeter s’est mis à moins bien frapper et ensuite il s’est blessé, ce qui ne lui arrive pratiquement jamais. Il a dû passer par les mineures pour se remettre en forme et finalement, il a manqué deux semaines d’activité. Là, le décompte a débuté. Au moment de partir vendredi soir, il ne lui restait plus que deux coups sûrs à frapper et il jouait le soir-même. Eh oui, le match a été remis en raison de la pluie! Emballement assuré pour le lendemain.
 

 
On en étant donc à 2998 au moment d’amorcer le match en ce samedi après-midi de canicule et vous comprendrez qu’il y avait une atmosphère très spéciale dans le stade. Derek Jeter s’est présenté premier au marbre et il a réussi un simple en première manche. Ça devenait de plus en plus réel. À sa deuxième présence en troisième manche, BOOM, circuit. S’en était fait du 3000e. Décidément, c’était vraiment la journée de Jeter. Il a connu une partie parfaite (5 en 5) et produit le point de la victoire pour se retrouver à 3003 coups sûrs.

Voyez la page frontispice de la section des sports du New York Times de dimanche matin où on y indique tout simplement «Career Day». On y voit également le vieux Jorge Posada qui l’accueille au marbre, un bon ami et coéquipier de Jeter avec les Yankees depuis 17 ans!


 
Voici quelques faits marquants sur son exploit:

- 3000 coups sûrs, jamais personne dans l’histoire n’avait réussi l’exploit dans l’uniforme des Yankees.
- 28e joueur dans l’histoire du baseball majeur à frapper 3000 coups sûrs. (Depuis 1876)
- 2e joueur dans l’histoire à frapper son 3000e coup sûr avec un circuit. (1er: Wade Boggs)
- 4e plus jeune de l’histoire à atteindre ce plateau.
- A égalisé Craig Biggio pour le plus grand nombre de coups sûrs (5) le jour où il a atteint son 3000e.
 

 
Je vous parle de l’ambiance depuis le début, alors voici le moment. Je suis sincèrement désolé du manège cinématographique gracieuseté d’un homme vraisemblablement trop emballé, mais je me devais de vous le partager simplement pour le son.


 
Vous pouvez également voir la vidéo officielle de la MLB ici. Un très bel hommage de 25 minutes à l’athlète.


Christian Lopez

Christian Lopez est le chanceux qui a capté la balle du fameux coup, au champ gauche. Seulement une section à notre droite, la même rangée, on y était presque. Ce sera pour une autre fois. Fait cocasse à son sujet. Le policier assigné à notre section nous racontait qu’il avait été escorté immédiatement hors de la foule et que la MLB lui avait offert 500 000 $ pour lui acheter la balle. Il a ensuite refusé l’argent et tout simplement redonné la balle à Jeter, déclarant que ce dernier avait travaillé fort et qu’il le méritait. Il s’est ensuite fait offrir une loge pour 4 personnes pour tous les matchs à domicile pour le reste de la saison. Non, mais le gars est un vrai fan…ou un fou, c’est selon. Je ne vous cacherai pas que j’aurais pris l’argent. Comble de malheur, Lopez aura sans doute à payer de l’impôt pour la récompense, entre 5 000 $ et 13 000 $ ! Voyez l’histoire complète ici.

À voir aussi sur SDR :


Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11