La saison des tournois

C’est la saison morte pour beaucoup de championnats, mais cela ne signifie pas qu’on passe un été sans soccer. Si ici on a l’Impact pour se distraire, on retrouve aussi cet été toute une panoplie de tournois internationaux qui feront le bonheur des férus du ballon rond. Certains découvriront même des joueurs (et joueuses!) qu’ils ne connaissaient pas.

La Gold Cup (5-25 juin, États-Unis)

Le championnat continental de la CONCACAF, la Gold Cup a été l’affaire d’une seule équipe: El Tri, le Mexique. Les Aztèques ont survolé le tournoi malgré l’auto-exclusion préventive de 5 joueurs pour tests de dopage suspects. Après des victoires de 5-0, 5-0 et 4-1 en phase de groupe, les Mexicains se sont trouvés tirant de l’arrière de deux buts dans une finale très chaude face aux Américains, à Los Angeles (!!!). Ils ont su profiter des largesses défensives des Yanks avec 4 buts sans riposte, dont une superbe pièce de Dos Santos, pour remporter le gros trophée.

Le Canada, lui, a fait piètre figure en ne passant pas la ronde préliminaire, et en étant la seule équipe du tournoi à ne pas marquer lors d’une action (ses deux buts sont venus sur pénalty).

Les Mexicains n'ont fait qu'une bouchée de la CONCACAF (Photo: AP)

Le Championnat européen U21 (11-25 juin, Danemark)

Qualifiant les meilleurs huit sélections de ce groupe d’âge, le tournoi sert aussi de qualifications pour les Olympiques de Londres l’été prochain (le top 3 passe). L’Espagne et les Suisses n’ont pas eu trop de problèmes avant de se retrouver en finale, ou les jeunes de la Roja ont mis les fromages à l’épée avec un 2-0 sur trois tirs cadrés. Le Belarus a confirmé sa bonne forme en remportant la 3e place devant les Tchèques – on le verra donc à Londres!

La Coupe du Monde U17 (19 juin – 10 juillet, Mexique)

Au moment d’écrire ces lignes, on s’apprête à entamer les 1/4 de finale. Le Mexique fait bonne figure chez lui. Le Canada n’est typiquement pas très compétitif à cet âge (certaines mauvaises langues diront que c’est le cas à tous les âges), mais a tout de même récolté ses deux premiers points de l’histoire de la compétition. Le manque de buteurs lui a fait mal (comme toujours!), si bien que c’est le gardien Quillan Roberts qui dut égaliser contre l’Angleterre!

Christine Sinclair, la nouvelle Chuck Norris (Photo: CBC)

La Coupe du Monde féminine (26 juin-17 juillet, Allemagne)

Tout juste lancées, les Allemandes tenteront de gagner chez elles un troisième titre consécutif. En levée de rideau face aux Canadiennes, elles ont su profiter des largesses défensives chez les Rouges afin de l’emporter 2-1. Mais c’est la capitaine canadienne, Christine Sinclair, qui a volé la vedette avec un superbe coup franc… après s’être cassé le nez! Nos dames, menées par la sélectionneuse Carolina Morace, avaient de grands espoirs : classées 6e au monde, elles étaient en grande forme depuis un an et accueilleront le monde en 2015 (une finale au Stade Olympique?). Malheureusement, elles se sont écrasées contre les Françaises (7e) et sont donc rentrées au pays sans passer la ronde de groupe. Les autres favorites ont tous commencé du bon pied, notamment avec des victoires pour les Américaines, Norvégiennes, Suédoises et Brésiliennes.

La Copa América (1-24 juillet, Argentine)

L'Uruguay se rendra-t-elle en demi-finales comme au Mondial? (Photo: Getty)

Pendant que l’Argentine se remet de la relégation historique de River Plate LINK, son plus grand club (!!!), le pays accueillera le tournoi continental pour la première fois depuis 1987. Le Brésil est champion défendant et a remporté 4 des 5 derniers tournois, donc le dernier grâce à une râclée de 3-0 en finale contre l’Albiceleste. Les équipes sont chargées à bloc et ce sera la chance de voir Messi, Neymar et autres Forlan en action dans un tournoi international. Il y a deux équipes invitées de la CONCACAF (le Japon s’est désisté après le tremblement de terre), mais celles-ci ne peuvent aligner que des U-22 et quelques joueurs plus vieux. On est curieux de voir ce que ça donnera du côté mexicain, traditionnellement très performant lors de ce tournoi, et avec une belle génération montante. [EDIT: 8 joueurs mexicains suspendus et remplacés à cause d’un party un peu trop lousse avec des femmes de la nuit…]

La Coupe du Monde U20 (29 juillet-20 août, Colombie)

Finalement, on clôturera l’été avec un Mundial des moins de 20 ans en Colombie. À surveiller : les jeunes Nord-Coréens ont remporté le tournoi asiatique sur le dos de Jong Il Gwang (5 buts lors de la phase de 3 matches éliminatoires), les Mexicains qui ont rasé leur tournoi (18:2 les buts!), les Brésiliens (sans Neymar, cependant), ainsi que les Espagnols et Français (ceux-ci auraient-ils enfin des jeunes prêt à prendre la relève pour 2014?), sans oublier les Cafeteros colombiens, toujours forts à domicile.

Ze(s) moment(s) : Ça n’arrive pas souvent des buts canadiens à la Coupe du Monde, encore moins deux buts qui font le tour du web. Voici donc le coup franc de Christine Sinclair (nez cassé)…

et le but du gardien canadien Quillan Roberts chez les U17:

*********************
Socrates (@SocratesMTL) se dit qu’il y aura beaucoup vu le maillot vert mexicain une fois l’été terminé.

À voir aussi sur SDR :


Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11