Sur le siège éjectable

C'est autour de Peter DeBoer de piloter les Devils - cjme.com

C’est maintenant au tour de Peter DeBoer de prendre place sur le siège éjectable que représente la poste d’entraîneur-chef des Devils du New Jersey. Pilote des Panthers de la Floride au cours des trois dernières saisons, DeBoer est un choix surprise compte tenu des noms que l’on entendait dans les différentes rumeurs. Le sien n’y figurait pas alors que ceux de Michel Therrien, Guy Carbonneau, Ken Hitchkock et Kirk Muller revenaient souvent.

Depuis les années de Pat Burns, qui a mené les Devils à la Coupe Stanley en 2003, les entraîneurs des Devils arrivent et repartent comme si le bureau du coach était une auberge de jeunesse européenne. C’est à se demander si, cette fois, le choix sera le bon. Honnêtement, DeBoer n’a rien cassé avec les Panthers. Certains diront que les joueurs qu’il avait sous la main étaient de calibre de la ligue Américaine, mais je dirais en revanche que c’est la job de l’entraîneur d’aller chercher le meilleur des joueurs qu’il a sous la main avec le système adéquat, un peu comme Joe Sacco l’a fait en 2010 avec l’Avalanche et comme le fait Barry Trotz avec les Predators depuis tant d’années. Mais probablement que DeBoer est le genre de pantin qui plaît à Lou Lamoriello, un directeur général reconnu pour son ingérence dans tout ce qui touche à son équipe, à tous les étages.

L’ancien coach du Canadien et des Penguins Michel Therrien semblait pourtant le favori au départ. Ça aurait permis d’ajouter un autre entraîneur québécois derrière les bancs de la LNH, la province qui compte quand même sur Alain Vigneault, Guy Boucher et, on l’oublie souvent, Terry Murray pour la représenter. On pourrait même y ajouter le nouveau pilote des Panthers, Kevin Dineen, un natif de Québec qui remplace DeBoer à Sunrise.

Reste à voir comment DeBoer dirigera son équipe. Brodeur ne rajeunit pas et il a été affecté par les blessures ces deux dernières saisons, le défenseur numéro un des Devils se nomme Andy Greene et ne terrorisera jamais les Zdeno Chara et Nicklas Lidstrom de la ligue dans la course au trophée Norris et l’attaque est dirigée par un joueur unidimensionnel qui n’a jamais rien gagné en séries dans la LNH, Ilya Kovalchuk.

Jacques Lemaire a réussit à faire des petits miracles de décembre à avril, après avoir succédé à John Maclean. Peter DeBoer pourra-t-il marcher dans ses pas?

À voir aussi sur SDR :


Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11