UFC 132….Wow!

source: UFC.com

 
UFC 132…WoW!

Quel gala!

Je pourrais écrire 450 fois WoW! de suite et ça serait probablement un excellent résumé du dernier gala présenté à Las Vegas, Nevada, samedi dernier.

Le 131 n’était pas piqué des vers, mais celui-ci était tout simplement presque sans fautes.

Du premier combat des préliminaires jusqu’au tout dernier, c’était du bonbon.

C’est presque à se réjouir du fait que B.J. Penn et Jon Fitch se soient blessés à l’entrainement, car je doute qu’ils auraient pu nous livrer un aussi bon combat que celui de Dominick Cruz et Urijah Faber.

 
Voici donc les Highlights du gala UFC 132:

 
Prélims :

La carte gratuite de la UFC présentée sur Facebook ne cesse de m’impressionner. D’ailleurs, la plupart des amateurs pourraient se contenter que de celle-ci et être amplement comblés.

Le seul hic, c’est que trois heures de « stream » à 3000kbps (3 megs par seconde), ça fait du download en Ta…comme dirait Moose Dupont.

La qualité est par contre exceptionnelle!


Andre Winner et Anthony Njokuani - source: yahoo sports

Anthony Njokuani vs Andre Winner (Light)

Ok, si vous ne devez retenir qu’un seul nom des prelims, c’est celui d’Anthony Njokuani (je sais c’est pas le plus facile).

Quel combattant! Agressif en contre-attaque, puissant des poings et des pieds.

Franchement un potentiel de futur champion. Le pire c’est que Andre Winner n’était pas mauvais non plus…avant hier.


George Sotiropoulos vs Rafael dos Anjos (Light)

Dos Anjos a surpris son adversaire avec un flash K.O à 1 min du premier round. Félicitations à l’arbitre Yves Lavigne qui a rapidement, et avec justesse, arrêté le combat dès le K.O.


Melvin Guillard vs Shane Roller (Light)

Un autre qui a fait bonne impression samedi lors des préliminaires c’est Melvin Guillard qui, lui aussi, aura démontré qu’il était totalement supérieur à son adversaire tout au long des 2 premières minutes du premier round. Victoire par K.O.

(Moins bonne réaction de l’arbitre ici… comme on peut le voir sur la photo)

Melvin Guillard contre Shane Roller


Carlos Condit vs Dong Hyun Kim (Welter)

Condit a très bien fait samedi soir contre Hyun Kim et a réalisé le K.O. de la soirée… Dans une soirée remplie de K.O. plus spectaculaires les uns que les autres!

Flying Knee directement à la tronche de Hyun Kim qui n’a tout simplement pas pu s’en remettre. (K.O. à 2:58m du 1er round)


 
Main Card


Tito Ortiz vs Ryan Bader (Light Heavy)

On était plusieurs à souhaiter que Tito en mange une bonne et prenne enfin sa retraite, mais « Tito c’est Tito », et Tito est un emmerdeur de première jusqu’au bout…Il aura livré une solide performance et a surpris Bader rapidement dès le premier round. La première victoire de Ortiz dans l’octogone depuis 2006.

Après deux défaites de suite, l’étoile de Bader pâlit dangereusement (soumission au 1er round).


Dennis Siver vs Matt Wiman (Light)

Bon… il faut quand même un brin de controverse dans chaque gala, et c’est ce combat qui aura réussi à l‘amener. Siver, un Allemand spécialisé dans le kick-boxing, gagne une décision serrée contre Wiman qui aura tenté de l’amener au sol tout au long du combat. Il aura quand même réussi à le faire et à lui causer beaucoup de dommage au deuxième round.

La décision sembla laisser plus d’un admirateur amer au MGM Grand Garden. Personnellement, je donnais Siver gagnant par un point…


Wanderlei Silva vs Chris Leben (Middle)

On avait beaucoup d’attentes envers ce combat. Les deux combattants étaient le ”match parfait” pour une bagarre de rue épique : deux bulldogs, deux bagarreurs.

Le résultat? Une solide bataille de… 27 secondes!!!

Leben a tout simplement « connecté » Silva avec quelques Uppercuts dans un flot de coups de poing lancés de part et d’autre.

Silva a semblé vieux, hier.


Dominick Cruz vs Urijah Faber (Bantam)

N’étant pas un grand fan des poids Batam (et donc de la WEC), je ne connaissais pas beaucoup les deux combattants. Je connaissais leurs résumés respectifs, et je savais donc que Cruz était supposément hors de l’ordinaire alors que Faber était, selon les dires, une ex-star de la WEC en déclin. On m’avait dit que cette catégorie de poids était la plus excitante des MMAs et je dois vous avouer qu’hier j’en ai eu une bonne preuve.

Bien que Faber fut déclassé la plupart du temps par le nombre de coups portés lors des 5 rounds du combat, à tout moment on pensait qu’il aurait été capable de surprendre son adversaire avec le K.O. Il a bien failli le faire à deux ou trois occasions dans le combat, mais ce fut trop peu trop tard.

Cruz a démontré avec son jeu de pieds et sa vitesse hors de l’ordinaire qu’il est bel et bien le champion de sa catégorie et que celle-ci vaut le coup d’être surveillée attentivement.

 

Dominick Cruz et Urijah Faber

À voir aussi sur SDR :


Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11