Bagarres, Crosby et coups dangereux

 

Sidney Crosby - RDS.ca

Sidney Crosby - RDS.ca

Ce fut un drôle d’été pour la LNH. Il y a eu le décès prématuré de plusieurs anciens durs à cuire de la LNH (Derek Boogaard, Rick Rypien et Wade Belak), ainsi que la saga Sidney Crosby: suite à une commotion cérébrale, le joueur étoile n’a pas joué un match depuis le 5 janvier dernier. Durant tout l’été, personne ne connaissait réellement l’état de santé de Crosby. En conférence de presse aujourd’hui, les deux médecins qui s’occupent de son cas n’ont pas voulu se prononcer sur une date de retour au jeu, même s’ils ont été très positifs dans l’ensemble: tout porte à croire qu’il reviendra au jeu cette saison.

Ces évènements ont mis en perspective deux questions brûlantes: La LNH doit-elle abolir les bagarres? Comment enrayer les coups dangereux dans le but d’offrir un environnement sécuritaire pour les joueurs?

 

Les bagarres

À quoi servent les bagarres dans un match de hockey? À rien. La majorité du temps, il s’agit d’une mise en scène entre deux batailleurs qui veulent justifier leur emploi. Il est faux de prétendre que les bagarres peuvent influencer l’issue d’un match. Il est également faux de prétendre que les durs à cuire protègent les joueurs vedettes: les Matt Cooke de ce monde préfèrent les coups salauds plutôt que de  jeter les gants!

Que les amateurs les aiment ou non, les bagarres doivent disparaître. Le hockey est un beau sport, car c’est un jeu rapide, intense, créatif, et non parce que deux gros bonhommes se chamaillent durant 30 secondes une fois par match. De plus, quelle image offrons-nous du sport? Quelle message envoyons-nous à nos jeunes? Réponse: que s’ils n’ont pas assez de talent pour atteindre la LNH, ils n’ont qu’à devenir des pugilistes.

Les décès de Boogaard, Rypien et Belak (on pourrait également rajouter celui de Bob Probert) porte encore plus à réfléchir sur le rôle de bagarreur.

 

Les coups dangereux

Les coups dangereux sont devenus un des véritables fléaux du hockey. L’an dernier, on a vu une véritable recrudescence des coups vicieux dans le circuit Bettman. Comment règler le problème?

À première vue, le remède est simple: la ligue devrait imposer des suspensions sévères (sans salaire, évidemment). Pensez-vous qu’un joueur y pensera deux fois avant de tenter un coup dangereux s’il risque de se faire suspendre pour 30 matchs sans recevoir son précieux cachet?

Par contre, on doit également faire de l’éducation à la base de la pyramide: au hockey mineur et dans les ligues juniors du pays. La OHL a d’ailleurs mis en place des règlements plus sévères dans le but de diminuer les coups portés à la tête. Hockey Canada a récemment adopté une politique de tolérance zéro pour ce même genre d’offense au hockey mineur. Deux excellentes décisions.

Le cas Crosby, jumelé à l’évolution des connaissances sur ce type de blessure, ne donne plus aucune excuse à la LNH: le circuit doit décréter des politiques concrètes afin d’enrayer les coups dangereux. La ligue a peut-être été chanceuse avec Sid the Kid, mais elle ne peut plus se permettre de tels coups de dés.



À voir aussi sur SDR :


Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11