Le Canadien a-t-il besoin de renfort?

 

Jacques Martin et son oeil de faucon - Cyberpresse

Jacques Martin et son oeil de faucon - Cyberpresse

Ça fait seulement deux matchs et déjà, les interrogations abondent chez les partisans du Canadien de Montréal. La défense est-elle vulnérable? Le CH doit-il aller chercher un autre attaquant? Jacques Martin aurait-il été congédié si l’équipe avait perdu contre les Jets? Devrait-on enlever le “C” du chandail de Gionta pour le donner à P.K. Subban?

J’exagère quelque peu, mais ce genre de raisonnement un peu fou, et surtout très précoce, est monnaie courante dans la métropole québécoise. En est-il toujours ainsi lorsqu’une ville a seulement une équipe de sport professionnel dans son giron? Peut-être, mais je dois avouer que je suis content que l’équipe aie gagné à Winnipeg seulement car cela calmera les fans pour au moins quelques jours…du moins jusqu’au prochain match.

 

Du renfort nécessaire?

Reste qu’une question intéressante demeure: l’équipe a-t-elle besoin de renfort? En ce moment, l’infirmerie déborde. On a appris aujourd’hui que Cammalleri et Spacek manqueront au minimum 10 jours. On ne sait toujours pas quand Andrei Markov reviendra et Chris Campoli ratera la majeure partie de la saison. Ça commence à ressembler à l’an passé…fragiles nos Glorieux?

En attaque, la perte de Cammalleri fait mal. Il est le seul marqueur naturel d’une équipe qui peine à marquer des buts. Au moins, il ne s’absentera pas trop longtemps.

La blessure de Cammalleri, combinée à l’absence de Ryan White, affecte la profondeur de l’équipe notamment sur les deux derniers trios. Dommage que Blair Betts aie échoué le test médical des médecins de l’équipe, car il nous aurait donné un sérieux coup de main à ce niveau. Pierre Gauthier devra assurément faire quelque chose pour remédier à la situation: Aaron Palushaj et Andreas Engqvist seraient sans doute excellents dans ma ligue de garage, mais dans la LNH, ça fait dur.

 

Vous ennuyez-vous de Roman Hamrlik?

En défensive, le constat est un peu alarmant. En l’absence de Markov (on commence à être habitué), Spacek et Campoli, la brigade défensive devient une des plus inexpérimentée du circuit. Carey Price a beau être bon, mais il ne pourra pas tenir le fort seul…

Point positif, il s’agira d’expériences très bénéfiques pour Raphael Diaz et Alexei Yemelin. Ces deux là ne manquent pas de talent, mais il est irréaliste de s’attendre à les voir dominer si rapidement dans la LNH. À ce stade de leur carrière, ils sont beaucoup plus aptes à évoluer comme 6ème ou 7ème défenseur plutôt que dans le rôle qu’ils devront maintenant assumer. Quant à Yannick Weber, il aura une chance de plus de se faire valoir, mais je suis toujours loin d’être convaincu dans son cas.

Roman, pourquoi t’as pas accepté l’offre de Pierre Gauthier?

À voir aussi sur SDR :


Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11