Une fin de saison folle et de belles séries à prévoir!

Evan Longoria regarde sa frappe et ses coéquipiers célèbrent

La fin de saison du baseball majeur a probablement été la plus spectaculaire depuis l’instauration des « Meilleurs deuxièmes » en 1994. Résumons rapidement : début septembre, les Red Sox de Boston et les Braves d’Atlanta dominaient largement cette course, par des marges de huit parties. Rendu au mercredi 28 septembre, les deux équipes étaient à égalité au premier rang avec respectivement les Rays de Tampa Bay et les Cards de St.Louis, qui ont connu des mois de septembre victorieux pendant que les meneurs accumulaient les défaites.

Mercredi soir dernier, quatre parties avaient un enjeu significatif qui allaient déterminer qui se qualifiait et qui tombait en vacances. D’abord, à Houston, les Cardinals ont facilement réglé les cas des pauvres Astros en l’emportant 8-0 et la pression s’est alors retrouvée sur les épaules des Braves, qui affrontaient les Phillies de Philadelphie au Turner Field d’Atlanta. En avance 3-2 en fin de 9e manche, le releveur numéro un des Braves, Craig Kimbrel, probablement la recrue de l’année dans la ligue Nationale, a flanché pour une rare fois de la saison et le match s’est poursuivi en prolongation avec un pointage de 3-3. Les Braves n’ont pas su profiter de leurs chances et les Phillies ont gâché le party en Georgie en battant les Braves 4-3 et en permettant ainsi aux Cardinals de se qualifier pour les séries éliminatoires.

Dans l’Américaine, la soirée a été encore plus animée. Les Red Sox affrontaient les ordinaires Orioles, un avantage marqué si on les compare aux adversaires des rivaux de Tampa Bay, qui devaient en découdre avec les Yankees. Les Red Sox, en avance 3-2 après un long délai de pluie, n’ont jamais réussi à augmenter leur avance en 7e et 8e manche avant de voir eux aussi leur releveur numéro un Jonathan Papelbon flancher en fin de 9e. Les Orioles, après deux retraits, ont frappé deux doubles et un simple pour filer avec la victoire 4-3 et ainsi nuire aux chances des Red Sox, qui ne pouvaient espérer mieux qu’un match suicide advenant une défaite des Rays.

Or, les Rays, en arrière 7-0 après sept manches, ont marqué six gros points en fin de 8e et un gros point en fin de 9e, eux aussi après deux retraits, pour créer l’égalité. Le frappeur suppléant Dan Johnson, qui n’avait qu’un seul circuit depuis avril, a vraiment trouvé le meilleur moment pour frapper son deuxième de la saison! Alors que les Red Sox se faisaient surprendre par les Orioles à Baltimore, les Rays étaient rendus en 12e manche face aux tenaces Yankees. Mais seulement quelques minutes après la déconfiture des Sox, Evan Longoria a frappé un circuit en solo pour permettre aux Rays d’accéder aux séries pour la troisième fois en quatre ans.

Comme finale de saison régulière, c’est dur à battre! Des revirements, des délais de pluie, des jeux serrés et spectaculaires, des circuits clés et des erreurs coûteuses! De quoi faire d’excellents bulletins de nouvelles du sport!!

Maintenant, un rapide coup d’œil sur les quatre séries de division qui se sont amorcées vendredi après-midi.

 

Cardinals vs Phillies

Les Cardinals, tout juste qualifiés en séries, devront affronter Roy Halladay, Cliff Lee et Cole Hamels dans les trois premiers matchs de cette série 3 de 5. Ça va être difficile pour eux, d’autant plus que les Phillies ont une excellente offensive. PHILLIES en 3

 

Brewers vs Diamondbacks

Ce sera une série vraiment intéressante. Je crois toutefois que les Diamondbacks ont atteint leurs objectifs, alors que les Brewers ont la finale sur leur radar depuis avril, et rien d’autre. Ils se sont équipés pour les séries, et ils ne s’arrêteront pas en première ronde. BREWERS EN 4

 

Yankees vs Tigers

C’est une série qui pourrait être plus serrée qu’on le pense, même si les Yankees ont un alignement des frappeurs beaucoup plus dangereux que celui des Tigers, du premier au dernier frappeur. Les lanceurs des Tigers sont supérieurs à ceux des Bombardiers du Bronx, mais à cette étape des séries, dans un format 3 de 5, les Yankees seront en mesure de l’emporter. YANKEES EN 5

 

Rangers vs Rays

Les Rays sont jeunes et ont le momentum. Mais les Rangers ont des choses à régler avec les équipes de la ligue Nationale. Rappelons qu’ils ont perdu en grande finale face aux Giants en novembre dernier. Ils voudront sans doute se reprendre. Et les Rays semblent une victime accessible. RANGERS EN 4

 

À voir aussi sur SDR :


Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11