À la recherche d’un attaquant de puissance? Plus maintenant!

Erik Cole et Max Pacioretty

Erik Cole et Max Pacioretty

Qui l’aurait cru? Le Canadien, qui depuis toujours était à la recherche d’un power forward, semble avoir enfin réussi à règler le problème. Bonus: nous avons maintenant deux attaquants de puissance à Montréal! Erik Cole et Max Pacioretty ont toutes les qualités pour remplir ce rôle et ils ne déçoivent pas par les temps qui courent.

S’il a été discret à ses débuts avec l’équipe, Erik Cole est sur une excellente séquence présentement. Le match du 24 octobre contre les Panthers, où il a enfin marqué son premier but de la saison, paraît lui avoir donné la confiance nécessaire car depuis, il totalise une impressionnante récolte de 11 points (6 buts) en 13 matchs. Les partisans ont retrouvé le Erik Cole qui leur donnait des cauchemars à l’époque où il évoluait en Caroline: un patineur extrêmement rapide qui n’hésite pas à aller au filet et qui possède la touche pour marquer des buts. Sa remarquable combativité en échec-avant lui permet de récupérer des rondelles libres ou de forcer le défenseur à précipiter son jeu, ce qui résulte fréquemment en une perte de possession pour l’adversaire.

Max Pacioretty, de son côté, a dissipé tous les doutes en rapport à sa santé. Suite à sa longue convalescence après l’incident Chara, certains doutaient qu’il réussirait à redevenir le joueur qui nous avait démontré tant de promesses l’an dernier. Max Pac n’est pas seulement revenu au niveau de l’an dernier, il est encore bien meilleur! Âgé seulement de 22 ans, il représente l’avenir de l’équipe en attaque. Un attaquant de puissance, Pacioretty est un patineur très fluide et il est extrêmement intelligent dans sa prise de décision avec la rondelle. De plus, son tir puissant et précis font de lui un des meilleurs attaquants de l’équipe.

Cole et Pacioretty forment présentement le meilleur trio du Canadien avec David Desharnais. Si le petit joueur de centre profite du gabarit et du style de jeu de ses deux compagnons de trio, Cole et Pacioretty profitent de l’habileté extraordinaire de Desharnais pour distribuer les rondelles. Il y a longtemps que l’organisation n’avait pas compté sur deux attaquants de puissance parmi ses rangs, souhaitons seulement qu’une telle disette ne se reproduira plus!

À voir aussi sur SDR :


Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11