Des nouvelles des espoirs du Canadien

 

Brendan Gallagher est en feu depuis le début de la saison

Brendan Gallagher est en feu depuis le début de la saison

Depuis le début de la saison, on constate l’émergence de plusieurs bons jeunes joueurs chez le Canadien. Il y a longtemps que l’organisation n’avait pas compté sur autant de joueurs prometteurs parmi ses rangs. Dans la nouvelle Ligue nationale, il est essentiel d’obtenir des résultats rapides de leur part: en raison de leur salaire moindre, cela permet aux organisations de dépenser leur argent pour des vétérans. Si les Pacioretty, Desharnais, Eller, Subban, Weber et Price ont tous prouvé qu’ils appartenaient à la LNH, qu’en est-il des espoirs de l’équipe? Je vous dresse un rapide portait du début de saison des principaux espoirs du Tricolore.

Michaël Bournival (C) – 19 ans – Cataractes de Shawinigan (LHJMQ)

PJ: 7   B: 10   A: 3   P: 3  D: +6

Avant qu’il ne se blesse à l’épaule le 11 novembre dernier, le capitaine des Cataractes connaissait un excellent début de saison. Il s’agit d’une année importante pour Bournival: il a de bonnes chances de se tailler un poste avec Équipe Canada junior et il sera assurément de la prochaine Coupe Mémorial, puisque Shawinigan en sera l’équipe hôtesse. Sa présence lors de ces deux compétitions d’envergure permettront de bien évaluer sa capacité à performer sous pression.

Louis Leblanc (C-AD) – 20 ans – Bulldogs de Hamilton (AHL)

PJ: 6    B: 1   A: 3   P: 4   D: -1

Récemment de retour au jeu suite à une longue convalescence en raison d’une blessure à l’épaule, Leblanc a amorcé sa carrière chez les professionnels avec les Bulldogs d’Hamilton. À son premier match, il a réussi le but gagnant en prolongation en plus d’ajouter deux passes. Les Bulldogs n’ont pas une grosse équipe cette saison, ce qui devrait permettre à Leblanc d’avoir beaucoup de temps de glace. Ne vous attendez pas à le voir à Montréal avant 2 ans.

Brendan Gallagher (AD) – 19 ans – Giant de Vancouver (WHL)

PJ: 15   B: 16   A: 11   P: 27  D: +9

Après un camp d’entraînement où il en a étonné plusieurs à Montréal, Gallagher a poursuivi sur sa lancée dans la WHL. Il est présentement sur une séquence impressionnante de 8 points (5 buts) à ses trois derniers matchs. Un marqueur naturel, Gallagher devrait en toute logique réussir à se tailler un poste parmi les deux premiers trios de l’équipe canadienne junior en décembre. Reste à voir si le diminutif attaquant réussira à transposer son jeu lorsqu’il atteindra les rangs professionnels.

Danny Kristo (AD) – 21 ans – University of North Dakota (NCAA)

PJ: 10  B: 4   A:8    P: 12  D: +3

Suite à une saison difficile l’an dernier, Kristo a commencé l’année en force à sa troisième saison dans la NCAA. Il a amassé 11 points à ses 6 premiers matchs, mais seulement 1 à ses 4 derniers. Le dynamique ailier devra démontrer plus de constance dans son jeu, même si ses performances sont encourageantes par rapport à l’an dernier. Kristo fera le saut chez les professionnels l’an prochain, fort probablement avec le club-école de Hamilton.

Nathan Beaulieu (D) – 18 ans – Sea Dogs de Saint John (LHJMQ)

PJ: 17   B: 5   A: 7   P: 12  D: +12

Le plus récent premier choix du Canadien continu sa progression parmi l’une des meilleurs équipes juniors au pays. Beaulieu a démontré, lors du dernier camp d’entraînement de la Sainte-Flanelle, qu’il sera assurément un régulier dans la LNH d’ici quelques années. Patineur extrêmement fluide, qui n’a pas de réelle faiblesse dans son jeu, il a également de bonnes chances de participer au championnat du monde de hockey junior en décembre.

Mac Bennett (D) – 20 ans – University of Michigan (NCAA)

PJ: 10   B: 2   A: 9   P: 11  D: +9

Probablement car il évolue dans la NCAA, on entend peu parler de Mac Bennett. Arrière mobile à caractère offensif, Bennett offre des statistiques plus qu’impressionnantes à sa deuxième saison avec les Wolverines de l’université du Michigan. Il pourrait surprendre d’ici quelques années.

Jarred Tinordi (D) – 19 ans – Knights de London (OHL)

PJ: 8   B: 0   A: 3    P: 3   D: +9

Arrière à caractère défensif, on ne peut évaluer le jeu de Tinordi en regardant uniquement ses statistiques. Cependant, preuve de sa progression et de sa valeur auprès des dirigeants de London, il a été nommé le capitaine de l’équipe. Tinordi jouera assurément pour les Glorieux d’ici quelques années; mobile pour un défenseur de son gabarit, son style de jeu ressemble étrangement à celui de Hal Gill: absolument aucune finesse, mais tout de même efficace dans les limites de son talent.



À voir aussi sur SDR :


Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11