Lars Eller: au centre SVP!

À sa deuxième saison avec le Canadien, il est encore difficile de prédire quel genre de carrière connaîtra Lars Eller. Le jeune homme de 22 ans, acquis dans l’échange qui a envoyé Jaroslav Halak à St-Louis, démontre cependant plusieurs belles choses qui nous laissent entrevoir tout son potentiel. Certains diront que ses statistiques de 2 buts et 7 points en 22 matchs sont tout sauf impresionnantes , et ils auront bien raison.

Mais le véritable analyste doit aller plus loin, il doit voir au-delà des simples statistiques. Ceux qui s’en donnent la peine verront en Eller un jeune attaquant qui démontre une grande progression par rapport à l’an dernier et qui possède le potentiel pour se développer en un excellent centre capable d’évoluer sur les trois premiers trios. Ce n’est pas la première fois que je fais la comparaison, mais son style de jeu me rappelle celui du numéro 14 du Canadiens… Souvenez-vous que Plekanec a eu besoin de quelques saisons avant de devenir le joueur qu’il est présentement!

 

Au centre SVP!

Un aspect est cependant crucial si l’organisation désire maximiser son potentiel: il doit absolument évoluer au poste de centre! Je me répète depuis la première fois que je l’ai vu jouer: Eller est un centre naturel et non un ailier.

En effet, le Danois jouit de plusieurs aspects qui déterminent les bons pivots dans la LNH: bonne consience défensive, grande vitesse, excellent contrôle de la rondelle, bonne vison du jeu pour distribuer le disque. De plus, il est très combatif dans son jeu, un élément primordial pour les joueurs de centre car ils doivent régulièrement batailler pour la récupération de la rondelle en zone défensive. Lorsqu’il améliorera sa force physique et son équilibre sur patin, attendez-vous à ce que son jeu passe à un autre niveau!

 

Miser sur le long terme

La blessure de Scott Gomez arrive à point: elle permet à Jacques Martin d’aligner Eller avec Travis Moen et Andrei Kostitsyn, un trio qui a toujours bien fonctionné lorsque réunis. Je serais extrêmement déçu si, au retour de Bouscotte Comeau, le coach renvoyait Eller sur les ailes.

Comme il s’agit probablement de la dernière saison de Gomez à Montréal, pourquoi ne pas miser sur le long terme? Pourquoi ne pas permettre à Eller de se développer à la position où il risque d’évoluer pour de nombreuses saisons? Car avec Tomas Plekanec, David Desharnais et lui, le Canadien pourrait miser sur une excellente ligne de centre pour de nombreuses années. Souhaitons seulement que l’organisation privilégiera une vision à long terme!

À voir aussi sur SDR :


Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11