SDR passe la puck à… Louis T

Ici on jase beaucoup de sports (parfois de ruelles) mais on s’intéresse beaucoup à la politique et on aime bien rire d’une bonne blague. Quand on pense à de l’humour politique, on pense beaucoup à Yvon Deschamps ou Guy Nantel, mais une jolie relève se prépare en Louis T. Chez SDR, on l’a découvert comme bien des gens avec sa participation à En route vers mon premier gala. Depuis, ce jeune humoriste ne cesse de nous faire rire et réfléchir sur twitter avec ses observations sur la politique et l’actualité québécoise. Avec ses commentaires droits au but et son humour percutant, on se devait de l’inviter sur cette tribune. Louis T, on te passe la puck:

 

Qui partira en premier, Jacques Martin ou Pauline Marois?
Pauline, mais Jacques devrait suivre pas trop longtemps après. Le plus étrange c’est comment ils vivent une situation semblable. Ils sont tous les deux boucs émissaire des problèmes de leur équipe. Mais si l’équipe de Pauline perd des joueurs, Martin va rester pogner avec Gomez.

RDS ou TVA Sports?
Je ne suis pas abonné au câble… Mais si j’avais à l’être, disons que les Sénateurs je m’en fiche un peu…

La carrière sportive dans laquelle tu aurais excellée?
J’aurais été très heureux de devenir joueur de hockey, malgré que je n’ai jamais joué dans une vraie ligue, uniquement sur des patinoires extérieures. Donc, excellé, je pense pas!

As-tu déjà appelé dans une ligne ouverte?
Jamais sportive, mais il m’est souvent arrivé de penser appeler à Fabi la nuit. Je suis depuis mon adolescence un auditeur assidu de tribune téléphonique. Héritage de mon père. Mais je suis plus voyeur qu’exhibitionniste en terme de tribune téléphonique!

Un coup à la tête pour toi c’est?
Déplorable et dommageable, dans tous les sens du terme. Difficile à réglementer aussi. Je bifurque, dans la vie comme dans le hockey, c’est les intentions qu’on devrait punir, plus que les conséquences.

Ta définition d’être vite sur ses patins?
Le sens de la répartie. Les joueurs de hockey sont donc majoritairement plus vite sur leurs vrais patins que sur ceux de l’expression.

Qu’est-ce qui arrivera en premier à Montréal? Un nouveau pont Champlain, le CHUM, l’échangeur Turcot ou la Coupe Stanley?
Dans l’ordre, CHUM, Turcot, Champlain. Et je suis pas assez fou pour me prononcer sur la Coupe Stanley.

En 1995, qu’est-ce qui a été le plus dur à avaler? Le déménagement des Nordiques ou le résultat du Référendum?
Du haut de mes 13 ans, clairement les Nordiques. Je comprenais beaucoup mieux les enjeux.

Qu’est-ce qui te scandalise le plus chez le Tricolore?
Pas grand-chose. Fait longtemps que plus rien ne me scandalise dans le hockey, pas plus que dans la lutte.

Ta pire superstition?
Le pire ? En fait, le pire, c’est que j’ai essayé de m’inventer des superstitions ou des habitudes avant les spectacles, pour finalement tous les abandonner après quelques fois. Je suis pas très ésotérique.

Y a-t-il quelque chose que tu ne voudrais pas entendre dans un vestiaire de hockey?
De l’homophobie (même si je ne suis pas gay) et du raciste (même si je ne suis pas noir).

Ton plus grand exploit sportif ?
7 bières au Centre Bell. Je parle du coût, pas de la quantité…

La meilleure réplique dans un film sportif?
J’ai une mémoire de poisson rouge, j’aurais pu aller voir sur IMDB et en trouver une excellente, mais je suis trop honnête pour ça.

Seul, chez toi, devant une game de Hockey, tu grignotes quoi?
Hockey pas hockey, des chips Lay’s faible en sel. Dit de même, on m’imagine avec un masque aux concombres et une manucure haha!

Après Ken Dryden et Georges Laraque, qui selon toi sera le prochain ancien joueur du Canadien à se lancer en politique?
Vu l’excellent virage qu’a fait Enrico Ciccone en commentateur, ça pourrait être lui, mais dans 15 ans.

Un Olivier comme humoriste de l’année ou une Coupe Stanley comme joueur de soutien?
Un Olivier, mais pas un Olivier comme auteur de soutiens.

Un souvenir sportif mémorable?
Le but controversé de Brett Hull en finale de coupe Stanley 1999. Un beau moment de gang devant la télé, je m’en souviens comme si c’était hier.

Et finalement, as-tu des liens de parenté avec Mister T?
Si oui, un de nous deux doit avoir été adopté!


Pour en savoir plus sur Louis T on vous invite à lire cet article fort intéressant du Devoir, rejoindre sa page Facebook et surtout si vous êtes sur la gazouillosphère à le rejoindre sur twitter. Pour le voir en chair et en os, Louis T anime également tous les jeudis une soirée d’humour au Pub Brouhaha dans le quartier Rosemont.

 

À voir aussi sur SDR :


Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11