Un autre qui quitte!

Les Expos avaient un joyau en Cabrera au début des années 2000 mais n''ont pas pu en profiter. - magzsports.com

On se doute bien que ça va arriver un jour, mais on s’approche de ce moment de plus en plus : bientôt, il ne restera plus aucun joueur ayant porté l’uniforme des Expos dans la MLB.

Mercredi, l’ancien arrêt-court vedette de l’équipe, Orlando Cabrera, a pris sa retraite au terme d’une longue et fructueuse carrière au cours de laquelle il a remporté la Série mondiale et deux gants dorés.

J’ai toujours aimé le style combatif et énergique de Cabrera. À ses belles saisons avec les Expos, il frappait au 4e-5e rang, amassait 12 à 14 circuits et produisait autour de 90 points par été, tout en accumulant une vingtaine de buts volés et en étant une valeur sûre en défensive. À prime abord, je ne l’aimais pas trop : je le trouvais « hot-dog » et il avait contribué à chasser de Montréal mon favori, Mark Grudzielanek. Par la suite, j’ai apprécié sa résistance, sa combativité et ses jeux spectaculaires qui pouvaient faire les bulletins de nouvelles partout en Amérique. Très souvent, il effectuait quelques pas latéraux assez inutiles merci afin d’avoir un lancer plus difficile à effectuer et réussissait à obtenir le retrait quand même grâce à son bon bras. Pour le show, c’était du bonbon!

Cabrera termine sa carrière avec une moyenne de .272, 123 circuits et 854 points produits en 1985 parties avec les Expos, les Red Sox, les Angels, les White Sox, les A’s, les Twins, les Reds, les Indians et les Giants. Il a roulé sa bosse le Colombien!

Jamais réputé pour sa puissance, ni sa patience au bâton, Cabrera avait néanmoins du « clutch » comme on dit dans le sport. Plus c’était important, plus il était impliqué. Et sa résistance aux blessures est impressionante pour un joueur d’arrêt-court : de 2001 à 2009, il a joué entre 142 et 161 parties par saison (sur 162).

Au tournant des années 2000, les Expos comptaient sur un bon noyau en Vladimir Guerrero, Jose Vidro, Javier Vazquez et Cabrera. Malheureusement, les joueurs de soutien et le personnel de lanceurs n’étaient pas à la hauteur pour permettre aux Expos de se rendre en séries. Avec le recul, et un peu de Moneyball, les Expos auraient pu mieux entourer ces joueurs afin d’avoir une équipe compétitive. Mais que peut faire un gérant avec des Mike Thurman, Peter Bergeron et Brad Fullmer? Pas grand chose…

Maintenant, il ne reste plus grand joueur des majeures qui ont endossé l’uniforme des Expos de Montréal. Une poignée, tout au plus. Guerrero est sans contrat actuellement. Vazquez aussi. Pour le reste, ce sont des jeunes joueurs qui étaient là en 2003 ou 2004, comme Jon Rauch ou Luis Ayala.

Je vais faire une recherche pour voir les joueurs restants.

D’ici là, chapeau à Cabrera pour sa belle carrière, lui qui a été seulement un des neuf Colombiens à évoluer dans la MLB.

À voir aussi sur SDR :


Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11