Un début historique malgré la défaite

Le moment était tant attendu. On en parlait depuis des mois, impatients de voir le jour arriver. Finalement, samedi dernier est arrivé, et est reparti, en laissant derrière lui un moment historique qui, sans avoir été le scénario parfait, restera dans la mémoire des partisans de l’Impact pour bien longtemps.

Même si l’Impact s’est incliné 2-0 face aux Whitecaps de Vancouver, la majorité des partisans montréalais avec qui j’ai parlé étaient enthousiastes après le match. Une équipe remplie de promesses s’est présentée au BC Place, et malgré la défaite, nous a offert du jeu concret et bien dessiné. Voici mes impressions :

La formation 4-4-2 de Jesse Marsch sert bien l’Impact, et profite d’un milieu de terrain bien garni pour récupérer le ballon et relancer l’attaque. Cependant, Marsch doit opérer certaines modifications à son effectif.

Sanna Nyassi a joué comme attaquant de pointe, et ce n’est pas une surprise si l’Impact n’a pu s’inscrire au pointage. Le Gambien possède de très belles qualités, notamment une vitesse impressionnante et une jolie aisance avec le ballon. Par contre, au niveau de la finition, on repassera. Selon moi, Nyassi profiterait beaucoup d’être déplacé à l’aile, où il pourrait exploiter sa vitesse avant de centrer le ballon dans la surface, ou de passer en retrait vers un milieu de terrain avancé.

L’équipe a aussi souffert de l’invisibilité de l’attaquant Justin Braun. Promis à une belle carrière, l’Américain de 24 ans devra savoir faire la différence devant le but adverse s’il veut garder son poste. Marsch l’avait placé en retrait de Nyassi, un peu plus bas sur le terrain. Il bénéficierait d’être placé en pointe, avec un milieu offensif efficace qui pourrait relayer des ballons en profondeur. À 6’3, il devra aussi être plus présent lors des coups de pieds arrêtés.

Le match fut aussi difficile pour Justin Mapp, qu’on a pas beaucoup vu. Si Davy Arnaud  a abattu un travail important en récupération de balle, il a été peu présent sur le flanc et serait selon moi plus à son aise en formant une paire au milieu de terrain avec Patrice Bernier. Arnaud aurait pu passer à l’histoire en inscrivant le premier but de l’Impact en MLS si le coup franc qu’il a tiré en première demie avait été quelques centimètres plus bas.

La défense en a arraché, particulièrement Tyson Wahl qui devra élever son niveau de jeu en attendant que Zarek Valentin revienne du camp U-23 de l’équipe américaine. Pris de cours sur le premier but, il a semblé hésitant pendant toute la rencontre.  Sur le deuxième but des Whitecaps, c’est toute la défense qui s’est fait prendre par l’attaquant Camilo. L’agile joueur de Vancouver s’est moqué de Matteo Ferrari avant de battre un Donovan Ricketts impuissant face à la situation.

Cependant, l’Impact a aussi montré de très belles choses pendant le match. Patrice Bernier a été – à son habitude – très solide dans la récupération de balle et la relance. Entré en fin de match, Andrew Wenger a démontré pourquoi il a été le premier choix de l’Impact lors du dernier SuperDraft. Rapide, agile avec le ballon, il s’est procuré quelques chances de marquer et a semblé déstabiliser la défense des Whitecaps plus que tout autre joueur montréalais. La réussite de l’équipe cette saison risque de dépendre en grande partie des succès de Wenger, qui semble être le joueur le plus menaçant pour le club de Jesse Marsch. Il pourrait assumer un rôle similaire à celui de Gareth Bale, joueur polyvalent de Tottenham, en Angleterre, reconnu pour sa vitesse sur le flanc gauche et son habilité à jouer sur toute la longueur du terrain.

Donovan Ricketts, un peu endormi sur le premier but, a cependant été solide, faisant plusieurs arrêts importants pour garder son équipe dans le match.

Plus important, l’Impact nous a montré de très belles qualités dans la construction du jeu. Les passes étaient précises et le jeu, organisé. Il faudra par contre que le onze montréalais soit plus décisif face au but adverse, et que les attaquants sachent faire le dernier geste face aux défenseurs. Ce manque de réussite pourrait être fatal aux chances de l’Impact de réaliser une bonne saison. Il faudrait voir si Bernardo Corradi et l’arrivée prochaine du joueur désigné pourront faire une différence.

Je vous laisse avec un mot sur le match de demain. Si vous n’avez pas de billets, sachez qu’il y en a encore quelques milliers en vente. N’hésitez pas à venir au match et à encourager l’Impact qui ouvrira sa saison à domicile face au Chicago Fire. Ce sera un moment historique que vous partagerez avec plus de 50 000 personnes dans ce qui promet être une ambiance de fou!

Si vous avez déjà vos billets, bravo! Présentez-vous à l’avance afin de prendre part aux célébrations d’avant-match, rendez-vous sur le site internet de l’équipe pour apprendre les chants et n’hésitez pas à faire du bruit!

Allez Montréal!

À voir aussi sur SDR :


Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11