Repêchage LNH 2012: La loterie

Le Canadien possède 14,2% des chances d'obtenir le tout premier choix. - Photo: TSN.ca

Cet article est le premier d’une série qui portera sur les espoirs au prochain repêchage de la LNH qui se tiendra en juin prochain. Cette semaine, la loterie qui déterminera le rang du Canadien.


 
C’est mardi soir, 20h, que nous connaîtrons le rang de sélection du Canadien au prochain repêchage.
 
Le déroulement

Parce qu’on ne s’en souvient plus ou parce qu’on ne l’a tout simplement jamais su puisque le Canadien n’y a jamais participé aussi activement, voici un petit rappel du fonctionnement de la loterie.

Déjà depuis 1995, la première sélection n’est plus automatiquement attribuée à l’équipe qui termine le calendrier bonne dernière.

Il s’agit d’un tirage au sort incluant les 14 équipes qui ne participent pas aux séries éliminatoires, où la dernière équipe (30e en saison régulière) possède le plus de chances de l’emporter, et la 17e position, le moins.
 
Voici les probabilités de 2012 selon le classement final:

1. 25,0% – Blue Jackets de Columbus – 65 points
2. 18,8% – Oilers d’Edmonton – 74 points
3. 14,2% – Canadiens de Montréal – 78 points
4. 10,7% – Islanders de New York – 79 points
5. 8,1% – Maple Leafs de Toronto – 80 points
6. 6,2% – Ducks d’Anaheim – 80 points
7. 4,7% – Wild du Minnesota – 81 points
8. 3,6% – Hurricanes de la Caroline – 82 points
9. 2,7% – Jets de Winnipeg – 84 points
10. 2,1% – Lightning de Tampa Bay – 84 points
11. 1,5% – Capitals de Washington (via Colorado) – 88 points
12. 1,1% – Sabres de Buffalo – 89 points
13. 0,8% – Stars de Dallas – 89 points
14. 0,5% – Flames de Calgary – 90 points
 

Lors du tirage de la loterie, une règle ajoutée au fonctionnement fait en sorte qu’une équipe ne peut avancer de plus de 4 rangs ou reculer de plus d’un rang, donc seules les 5 dernières équipes en saison régulière peuvent obtenir le premier choix tant convoité.

L’an dernier, les Devils du New Jersey (8e) se sont avérés les grands gagnants de la loterie, mais n’ont cependant pu avancer que de quatre rangs pour tout de même repêcher un des meilleurs espoirs, Adam Larsson, au 4e rang. Les Sénateurs d’Ottawa ont quant à eux reculé d’un rang pour sélectionner sixième.

Pour les équipes participant à la loterie, le classement se décide selon le tirage au sort en appliquant cette dernière règle. Cependant, pour les équipes participant aux séries éliminatoires, le classement de la saison régulière prévaut, la moins bonne ayant le meilleur choix. Seuls les quatre demi-finalistes choisiront à la toute fin, le finaliste et le gagnant de la Coupe Stanley respectivement 29e et 30e.

C’est ce règlement qui avait relégué le Canadien au 27e rang en 2010 après les exploits de Jaroslav Halak durant les séries précédentes. S’il ne s’était pas rendu aussi loin que la finale d’association, il aurait sélectionné autour du 17e rang en bonne petite équipe moyenne, fidèle à son habitude.
 
Étant donné cette facette du règlement, les chances d’obtenir le premier rang des autres équipes (6e à 14e à la loterie) sont donc conservées par la 30e équipe au classement (1ère à la loterie), comme ceci:

1. 48,2% – Blue Jackets de Columbus – 65 points
2. 18,8% – Oilers d’Edmonton – 74 points
3. 14,2% – Canadiens de Montréal – 78 points
4. 10,7% – Islanders de New York – 79 points
5. 8,1% – Maple Leafs de Toronto – 80 points
 
Seulement la première ronde du repêchage est déterminée grâce à la loterie. Les rondes suivantes se déroulent selon le format standard basé sur le classement final de la saison régulière.

 

Les possibilités pour le Canadien

Avant le dernier match de la saison, le Canadien était déjà assuré de terminer 28e, ce qui lui donne donc 14,2% des chances d’obtenir le tout premier choix.

Même si, à première vue, il semble qu’il y ait de l’espoir, je calmerai votre emballement en vous rappelant que depuis le lock-out de 2004-2005, la dernière équipe au classement a toujours gagné la loterie, sauf en 2007, où les Blackhawks de Chicago avaient devancé les Flyers de Philadelphie au premier rang pour sélectionner Patrick Kane devant James van Riemsdyk. Imaginez Patrick Kane avec les Flyers…

En se basant sur l’historique des dernières années, le CH devrait en principe conserver son troisième rang. Cependant, il se peut très bien qu’il repêche même quatrième.

Rappelons que cette année, deux des meilleurs espoirs disponibles sont des Russes, Nail Yakupov et Mikhail Grigorenko. Considérant la réputation des joueurs russes, plusieurs rumeurs courent déjà à l’effet que le Tricolore serait ouvert à transiger son choix aux Panthers de la Floride pour tenter d’obtenir un talent de chez nous, Jonathan Huberdeau, et ne pas répéter l’erreur de 2003 avec un certain Andrei. D’ailleurs, la plupart des dernières histoires sur le Canadien concernent des noms québécois. On rappelle que ce sont des rumeurs…

Lorsque le rang du Canadien sera connu, et surtout lorsque le nouveau DG sera en place, les rumeurs concernant le repêchage pourront réellement commencer. Le rang de sélection dépendra beaucoup de ce qui arrivera par la suite.

Pour l’instant, attendons à mardi soir et espérons que la chance tournera en faveur du Canadien. Comme dirait l’autre, si la tendance se maintient, le CH parlera troisième, mais on ne sait jamais. Et si j’étais le prochain DG et que j’avais la possibilité de transiger pour Huberdeau, j’écouterais très attentivement.

Quoiqu’une jeune vedette québécoise à Montréal, ça ne fait pas très long feu. Parlez-en à Maxim Lapierre et Guillaume Latendresse. Mais restons positifs, c’est du passé.

 

Voyez l’historique de la loterie depuis son instauration.

À voir aussi sur SDR :


Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11