Le Brésil dans les majeures!

Brett Lawrie - abcnewsradio.com

On n’a pas besoin de voir le joueur de troisième but canadien Brett Lawrie péter un plomb en lançant son casque protecteur au sol et en enguirlandant l’arbitre au marbre pour comprendre que les choses ne tournent pas rond dans l’entourage des Blue Jays de Toronto. Un simple coup d’œil au classement dans la division Est de l’Américaine suffit.

Il serait faux de croire que les Blue Jays croyaient rationnellement à http://commonproject.nyc/spy-alert-app-checkshort01-0d/ leurs chances de surprendre et de terminer au sommet de cette chaudement disputée division dès cette saison. Toutefois, ils s’attendaient assurément à mieux de la part de leur formation et de voir le nom de l’équipe au 4e rang appli mobile spy deluxe après le premier quart de la saison doit décevoir les dirigeants. remote spy call tracker Après tout, avec une cinquième équipe invitée aux séries éliminatoires à partir de cet automne, il y avait une chance que les Blue Jays puissent en bénéficier.

Rien n’est alarmant : l’équipe torontoise a beau être au 4e rang, mais elle n’est qu’à 4.5 parties du premier, détenu, à la surprise générale, par les Orioles de Baltimore, une équipe que pratiquement tous les experts voyaient finir au dernier rang non pas de la division Est, mais de la ligue Américaine au complet.

Sauf que les Blue Jays ont plusieurs fois été sauvés par de solides performances de leurs lanceurs. Lorsque qu’on analysait la formation en début de saison, on disait des Jays qu’ils avaient beaucoup d’offensive et de profondeur à toutes les positions, mais qu’ils n’avaient pas encore le personnel de lanceurs pour rivaliser avec les meilleures équipes de la ligue Américaine. Depuis le début de la saison, c’est tout le contraire. Les lanceurs font android call tracker apps download le travail admirablement bien, particulièrement Brandon Morrow et Ricky Romero. Les jeunes recrues Henderson Alvarez et Kyle Drabek sont aussi très efficaces, les deux présentant des moyennes de points méritées inférieures à 3.30.

Au bâton, ça commence à être gênant. Leur meilleur frappeur, Edwin Encarnacion, frappe pour seulement .283. Il s’occupe presque à lui seul de l’offensive de l’équipe avec ses 13 circuits et 34 points produits. Les gros canons Jose Bautista et Adam Lind présentent des moyennes inférieures à .200 et les jeunes Colby Rasmus, JP Arencibia et Yunel spy spot gps micro tracker Escobar ne frappent pas un coup sûr aux quatre présences, le seuil minimal reconnu comme étant acceptable.

Pour secouer l’équipe et pour palier à la suspension de quatre parties de Brett Lawrie, l’équipe a procédé au rappel de Yan Gomes du club école jeudi, en cédant Adam Lind et sa gênante fiche à Las Vegas afin qu’il retrouve son œil au bâton.

Gomes deviendra le premier joueur originaire du Brésil à évoluer dans la MLB. Gomes peut évoluer aux extrémités de l’avant-champ, de sorte qu’il remplacera Lawrie pendant qu’Encarnacion évolue au premier coussin. Au retour du bouillant canadien, il pourra remplacer Encarnacion au 1er but et celui-ci pourra retourner se concentrer à son rôle de frappeur désigné.

Gomes, repêché par les Red Sox d’abord puis par les Jays à son deuxième repêchage amateur, frappait comme un déchaîné dans le AAA. Pourra-t-il maintenir son rendement à Toronto? Les Blue Jays en ont vraiment besoin!

Sinon, un certain Vladimir Guerrero vient de signer un contrat avec l’équipe et s’entraîne en Floride avec les espoirs de l’équipe.

À voir aussi sur SDR :


Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11