Le parcours des Caps ressemble à celui du CH en 2010

Si les Capitals l’emportent samedi face aux Rangers, le chemin qu’ils auront parcouru pour se rendre en finale d’association ressemblera étrangement à celui du Canadien il y a deux printemps.

En 2010, alors que personne ne donnait cher de la peau du CH face aux Capitals de l’époque (pas trop différents de cette année), le Bleu-blanc-rouge est parvenu à combler un déficit de 1-3 dans la série pour finalement remporter le septième match à Washington et passer en deuxième ronde. Les Pingouins, champions en titre de la Coupe Stanley et ayant terminé la saison au quatrième rang dans l’Est. Vous vous rappelez sans doute que le Tricolore a joué le même tour à Pittsburgh qu’à Washington, soit de revenir de l’arrière à 1-3 dans la série et gagner la bataille dans l’ultime match de la série.

Or, bien que les Capitals de cette année n’aient pas joué avec le feu autant que le CH d’il y a deux ans en tirant de l’arrière 1-3 dans les deux séries, leur exploit pourrait tout de même être semblable. Remporter deux septièmes matchs de suite contre des adversaires de taille: les premiers de l’association en saison régulière (Rangers) et les champions en titre de la Coupe Stanley (Bruins).

De plus, ce sont les prouesses peu attendues d’un gardien qui ont permis d’amener ces deux équipes aussi loin. Si le Jaroslav Halak de 2010 était plus connu que le Braden Holtby de 2012 au moment d’entamer les séries, il également volé des parties à lui seul.

Plus ça change…

Depuis le merveilleux printemps 2010, les choses ont grandement changé dans la métropole. Malheureusement, changé pour le pire. Les performances de l’équipe ont donné honte aux partisans et les gens sont dans la rue non pas pour festoyer les victoires de leur équipe favorite, mais pour manifester leur mécontentement envers la gestion douteuse du gouvernement élu.

…plus c’est pareil

Cependant, tout comme il y a deux ans, plusieurs individus pratiquent un des sports les plus honteux qui soit, le sabotage de rassemblement au centre-ville. Que ce rassemblement soit pour l’engouement que génère le hockey au Québec ou la mobilisation d’une génération, les casseurs de la ville profitent encore et toujours des grands rassemblements pour montrer au reste du monde une image déplorable de la ville.

Et il y a autant de Bixi brisés après quelques semaines d’utilisation. Ça aussi, ça doit être les casseurs!

À voir aussi sur SDR :


Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11