Les 8 défis de Marc Bergevin

Marc Bergevin et Geoff Molson - La Presse

Marc Bergevin et Geoff Molson - La Presse

Depuis sa nomination à titre de gérant général des Canadiens de Montréal, une vague ahurissante de sympathie est dirigée à l’endroit de Marc Bergevin. La première mission du nouveau DG a été réussie: il a rapidement gagné le coeur des partisans et des journalistes par son authenticité et sa simplicité. Ses apparitions publiques ont également mis en évidence certains éléments de la nouvelle ligne directrice de l’organisation: augmentation de la présence de recruteurs dans la LHJMQ, transparence dans les interventions publiques et accessibilité du nouveau patron. Cependant, le plus dur reste à faire pour lui: le Canadien est une organisation sur la pente descendante et il devra assumer son nouveau rôle et prendre les décisions qui s’imposent afin de redonner le lustre d’antan aux Glorieux. Il a beau être sympathique, c’est par ses actions qu’on jugera des qualités de Marc Bergevin en tant qu’homme de hockey. Je vous dresse la liste des 8 défis majeurs qui webcams in minot north dakota attendent le directeur général du CH.

 

1- S’entourer de gens compétents au niveau de la direction

Une des qualités premières d’un dirigeant d’entreprise est de s’entourer de gens compétents et de travailleurs acharnés, qui même s’ils partagent sa vision d’entreprise, possèdent des qualités complémentaires qui seront précieuses au grand chef. En conférence de presse, Bergevin a maintes fois répété qu’il n’allait pas être le seul à prendre les décisions importantes. Sa première tâche véritable sera de dénicher un directeur-général adjoint: si on se fie aux dernières rumeurs, Rick Dudley serait le candidat choisi. Dudley est un homme de hockey très expérimenté qui serait un atout majeur à l’organisation. Souhaitons que Bergevin sache trouver les dirigeants qui sauront le compléter et l’aider dans son nouvel emploi.

 

2- Restructurer le dépistage professionnel

Quoi qu’en pensent les détracteurs de Trevor Timmins, le monsieur fait de l’excellent boulot au niveau du dépistage amateur (les espoirs). C’est plutôt au niveau du scouting professionnel (les joueurs de la LNH) qu’il y a un problème: années après années, le Canadien échange d’innombrables excellents hockeyeurs qui ont fait leur marque ailleurs (Ribeiro et McDonagh, entres autres). De plus, l’équipe a acquis des joueur si mauvais qu’on se demande comment certains recruteurs peuvent encore avoir un emploi dans la LNH: quelqu’un peut-il réellement recommander René Bourque, Tomas Kaberle ou Scott Gomez à son directeur général? Ce genre de décisions démontrent une réelle faiblesse au niveau de l’évaluation du talent.

 

3- Engager le nouvel entraîneur-chef

Il s’agit probablement de son dossier le plus important. L’entraîneur-chef sera essentiel afin de définir la ligne directrice de cette équipe, il est donc primodial que Bergevin choisisse un candidat qui partage sa vision et ses valeurs. Je ne crois pas que la pression populaire aura un effet sur le choix de Bergevin: Casseau est le favori des partisans, mais j’espère que le nouveau DG aura assez de jugement pour choisir le meilleur candidat (bilingue) disponible. On ne s’ennuierait certainement pas avec Patrick Roy derrière le banc, mais ne serait-il pas préférable de privilégier ts dating un prétendant avec une certaine expérience dans la LNH?

 

4- Préparer le 1er juillet

On l’a vu l’an dernier: le Canadien manquait grandement de profondeur et ce, à toutes les positions. Bergevin devra tout d’abord évaluer chaque joueur de la formation actuelle afin de déterminer ceux qui cadrent avec sa philosophie. Ensuite, il devra cibler des joueurs qui pourront aider l’équipe dès l’an prochain et qu’il pourra greffer à l’équipe grâce au marché des joueurs autonomes ou avec des transactions. C’est lors de telles décisions qu’on pourra pour la première fois évaluer la compétence la plus importante d’un DG: est-il capable de bien évaluer le talent d’un joueur de hockey? Est-il en mesure d’ajouter les éléments nécessaires au succès de l’équipe? Est-il capable de construire un tout plus fort que la somme de ses parties?

 

5- Regarnir la banque d’espoirs de l’organisation

Quand tu es dans l’obligation de faire appel à Aaron Palushaj et Gabriel Dumont dans ton alignement, cela démontre un cruel manque de profondeur au sein d’une organisation. Elle n’avait cependant pas le choix: il n’y avait personne d’autre à Hamilton! Comment a-t-on pu en arriver là? Facile: en échangeant sans arrêt des choix au repêchage pour de l’aide à court terme. En effet, le Canadien n’a pu profiter d’un choix de 2ème ronde depuis http://octopusyachting.com/cyber-dating-relationships-free-membership-love-merj/ 2008, année où il avait transigé son choix de 1ère ronde. De plus, lors des deux derniers repêchages, l’équipe n’avait pas de choix de 3ème ronde. L’ancien régime avait la fâcheuse tendance à gaspiller ses précieux choix, alors qu’ils constituent la base d’une organisation gagnante. Comme le repêchage est loin d’être une science exacte, le fait de recruter un nombre important de joueurs augmente considérablement la chance de trouver des perles rares.

 

6- Signer des ententes à long terme avec Carey Price et P.K. Subban

Malgré tous les déboires de la dernière saison, le Canadien a certains éléments très intéressants au sein de son organisation. Deux d’entre eux, P.K. Subban et Carey Price, deviendront joueurs autonomes avec compensation le 1er juillet prochain. Même s’ils n’ont pas atteint leur plein potentiel, il est essentiel de conclure des ententes à long terme avec eux. Avec Price, le CH possède l’un des 10 meilleurs gardiens du circuit. Subban n’est certainement pas aussi mature que son gardien, mais son potentiel est infini et il est déjà le meilleur défenseur du club. Les deux sont âgés de moins de 25 ans et comme ils n’ont pas encore atteint leur apogée, leur salaire ne sera pas aussi mirobolant que si le DG attend quelques années avant de conclure une entente à long terme.

 

7- Régler le cas de Scott Gomez

Sans aucun doute le problème le plus épineux laissé par l’ancien régime, il sera intéressant de voir comment Marc Bergevin réglera le “cas Gomez”. En raison de son ridicule salaire (7,3 M sur la masse salariale) et de ses performances pitoyables, il est évident que Gomez n’a plus sa place à Montréal. S’il reste avec l’équipe, il continuera d’être une distraction et de couper du temps de jeu à des joueurs plus jeunes (et certainement supérieurs). La meilleure option serait de l’envoyer jouer en Europe ou encore à Hamilton, mais une telle décision devra être acceptée par Geoff Molson.

 

8- Reconstruire un lien fort avec les partisans

Geoff Molson l’a souvent répété: les Canadiens de Montréal appartiennent aux partisans. Ce sont eux qui payent le gros prix pour aller voir les matchs. Ce sont eux qui font de Montréal une ville de hockey si spéciale. Il est donc essentiel pour l’entreprise de démontrer du respect et de la compréhension envers ses partisans. Marc Bergevin semble être le candidat idéal pour reconstruire un lien fort entre ceux-ci et l’équipe: sympathique, drôle, honnête et authentique, il est l’antithèse de Pierre Gauthier. L’organisation doit démontrer plus de transparence que par le passé, et il semble bien que Geoff Molson et Marc Gergevin l’ait compris.

 

Regarder en avant

En acceptant l’emploi le plus prestigieux du hockey professionnel, Marc Bergevin sait que tout un défi l’attend. Il doit complètement restructurer une organisation à la dérive, qui souffrira encore quelques temps de la mauvaise administration de ses anciens gestionnaires.

Selon moi, il est essentiel de ne pas précipiter le processus: Bergevin doit construire son équipe tranquillement. Il doit mettre l’accent sur le repêchage et le développement des joueurs et avoir le flair pour réaliser les bonnes transactions le temps venu. Le nouveau directeur général a fait bonne impression jusqu’à maintenant: souhaitons que cela se poursuivre et qu’il réussisse à ramener la Coupe Stanley à l’endroit où elle doit être, dans le giron montréalais.

 

 

À voir aussi sur SDR :


Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11