Repêchage LNH 2012: Le Canadien est fier de sélectionner…

Trevor Timmins est un des meilleurs recruteur-chef de la LNH

Trevor Timmins est un des meilleurs recruteur-chef de la LNH

Le repêchage LNH 2012 représente une étape particulière pour le Canadien de Montréal. En effet, pour la première fois depuis 2005, le CH profite d’un choix au repêchage parmi les cinq premiers. Il s’agira également d’un moment crucial pour Marc Bergevin, car le repêchage amateur constitue une des bases fondamentales de toute organisation gagnante. Le Canadien dispose d’un total de 7 choix, dont deux de 2ème ronde et un précieux 3ème choix au total. Quelle sera la stratégie préconisée par l’organisation? Le trio Kamensky, Coach et Lenine vous propose un aperçu des nombreuses options qui s’offrent à eux.


 

Si, comme plusieurs experts le prédisent, Nail Yakupov et Ryan Murray sont les deux premiers choix…

Ce scénario est sans doute le plus probable. Face à une telle situation, le Canadien se retrouvera sensiblement avec le choix suivant: Forsberg ou Galchenyuk? Une perspective intéressante car les deux joueurs ont certainement un potentiel intéressant.

Filip Forsberg, un ailier naturel pouvant également évoluer au centre, serait un choix logique compte tenu de la feuille de route de Trevor Timmins. Forsberg n’est pas le choix le plus sexy du repêchage, mais probablement le plus sûr. Il semble assuré d’évoluer dans la LNH sur l’un des trois premiers trios. Sa combinaison de vitesse, force physique et de flair offensif en ferait une excellente addition pour le Canadien.

Alex Galchenyuk serait un choix plus risqué. En raison d’une blessure sérieuse qui l’a tenue à l’écart du jeu durant la grande majorité de la saison, il est plus difficile à évaluer. Néanmoins, son impressionnant total de 83 points à son année recrue l’année dernière avait excité la majorité des recruteurs. Joueur de centre, aussi bon marqueur que passeur, il comblerait une lacune évidente dans l’organigramme montréalais. En entrevue, il envoie l’image d’un jeune homme mature et déterminé.

 

Si, comme il est possible, Ryan Murray ou Nail Yakupov soit encore disponible au 3ème choix…

Comme Yakupov semble être le joueur le plus talentueux de cette cuvée, il serait absurde qu’il ne vêtisse pas le chandail bleu, blanc, rouge s’il était toujours disponible. Bien que plusieurs reprochent aux Russes leur constance et leur ardeur au travail, il serait difficile de bouder un talent naturel comme le sien.

Depuis quelques années, le CH garnit sa banque d’espoirs de plusieurs défenseurs de qualité. Bien que plusieurs considèrent que cette banque est suffisamment pleine et que l’équipe a besoin d’attaquants, Ryan Murray sera certainement considéré s’il était toujours disponible. Tinordi et Beaulieu ne devrait pas se développer en défenseurs pouvant évoluer sur une première paire, mais Murray représente ce genre d’espoir. Il fait tout bien. Très bien même. Défensive, offensive, leadership et il est prêt à jouer dans la LNH dès la saison prochaine ou la suivante tout au plus. S’il est toujours disponible au moment où le Tricolore parlera, il risque fort d’être le choix le plus sûr à prendre.

 

Si, pour épater la galerie, Marc Bergevin procède à une transaction…

À moins que les Oilers ou les Blue Jackets soient intéressés à Scott Gomez ou Tomas Kaberle (faut bien rêver), je ne bougerais pas. Le repêchage de cette année n’est pas considéré comme étant parmi les meilleurs, contrairement à celui de l’an prochain qui devrait en être tout un. J’opterais davantage pour sacrifier un jeune la saison prochaine pour essayer de pouvoir mettre la main sur une perle rare de 2013.

Reculer de position n’est également pas une option si attirante. Pouvoir sélectionner à ce rang est une occasion qui se présente trop peu souvent et le CH doit s’en servir. D’autant plus que Bergevin a créé plusieurs postes au sein de l’organisation pour le développement des joueurs. Comme la dernière question le propose, il pourrait même y avoir un Yakupov ou un Murray encore disponible au moment de parler. Bergevin s’en morderait probablement les doigts si tel était le cas et qu’il devait attendre quelques tours.

Il est toujours possible que le CH procède à une transaction pour un joueur établi, mais ne gagez pas votre maison là-dessus.

 

Quels joueurs le CH pourrait-il sélectionner en deuxième ronde?

Trevor Timmins l’a répété encore aujourd’hui, le 33e choix total constitue une excellente opportunité de repêcher un espoir à fort potentiel. On croit qu’il optera une fois de plus pour un attaquant.

S’il est toujours disponible, le Québécois Stefan Matteau permettrait à Marc Bergevin de frapper fort à son premier repêchage à la barre du Tricolore. Stefan est un attaquant de puissance et possède déjà un gabarit des ligues majeures. Il deviendra sans doute un joueur efficace de troisième trio. La Centrale de recrutement de la LNH le classe 17e parmi les patineurs nord-américains.

Un autre attaquant qui attire notre attention est l’ailier Phil Di Giuseppe, qui occupe déjà une place importante avec les Wolverines du Michigan dans la NCAA à son année d’éligibilité au repêchage. Reconnu pour sa vitesse, son instinct offensif ferait grandement du bien à l’attaque peu reluisante du Canadien. En décembre, il a été un des derniers attaquants retranchés par le Canada en vue du Championnat mondial junior et il a bien terminé la saison par la suite. On l’aperçoit au 22e rang chez les nord-américains.

Pour le deuxième choix de cette ronde, le 51e au total, le Canadien pourrait décider d’y aller avec un défenseur. Un espoir comme Michael Matheson, de Pointe-Claire, pourrait également s’avérer être un bon coup. Reconnu comme un défenseur plutôt offensif et meneur du jeu de puissance, il évoluait dans la USHL cette saison, une ligue que l’équipe de Timmins affectionne drôlement. Il a terminé la saison en force pour son équipe et son développement semble sur la bonne voie.

 

La stratégie de sélection

Depuis quelques années, Trevor Timmins est clair dans sa stratégie: sélectionner le meilleur joueur disponible.

Cette façon de travailler lui a permis de démontrer une excellente fiche de route et de s’afficher comme un des meilleurs recruteurs de la ligue. À titre d’exemple, en 2007, Timmins a mis la main sur Ryan McDonagh, P.K. Subban, Max Pacioretty et Yannick Weber alors que la cuvée était loin d’être impressionnante.

C’est en grande partie grâce à ces résultats qu’il a été un des seuls dirigeants de l’équipe à conserver son emploi lorsque Marc Bergevin est arrivé en poste. Pour ce dernier, la plus grande faiblesse du Canadien se situait sur le plan du développement des joueurs. À quoi bon sert de bien repêcher si on ne développe pas? Mais ça, même les néophytes le reconnaissaient…sauf Gainey et Gauthier.

Mais Timmins, y allant systématiquement du choix le plus sûr, se fait également reprocher de ne jamais frapper le coup de circuit, surtout en première ronde. Reste que des choix comme Price, Subban et Pacioretty ne sont pas piqués des vers non plus.

Fidèle à son habitude, il optera pour le meilleur talent disponible. Ça devrait se jouer entre Alex Galchenyuk et Filip Forsberg. Peu importe le choix, ce sera le meilleur espoir avec le Canadien depuis longtemps…et pas un gardien!

Rendez-vous demain, 19h.

À voir aussi sur SDR :


    Aucun article trouvé

Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11