Thérapie 101: Les blessures aiguës et le processus inflammatoire

Autant sur le terrain avec des athlètes de haut niveau qu’en recevant des commentaires sur les articles que je publie ici, je me suis rendu compte que mon entourage n’a pas nécessairement les connaissances de base sur la gestion des blessures. Voici donc un petit cours sur ce que sont les blessures et l’inévitable processus inflammatoire qui en découle.

Derrick Rose se blesse le croisé antérieur lors des séries éliminatoires de 2012

Tout trauma engendre un processus physiologique standard dans le corps humain nommé la réaction inflammatoire. Elle est la réponse automatique aux perturbations extérieures auxquelles le corps peut être new albums and singles released sujet incluant les irritants, les infections et, notre pièce de résistance, les traumas. Les 5 symptômes reconnus du processus inflammatoire sont la douleur, la chaleur, la rougeur, l’enflure et la diminution de la fonction de la région affectée. À travers l’action des hormones et du système nerveux, le premier processus physique de l’inflammation est la vasodilatation, soit le relâchement ou l’ouverture des artères autour du site affecté ce qui promouvoit l’apport sanguin à la région. Ce processus sert à augmenter l’accessibilité à l’oxygène, aux nutriments et aux anticorps. Le concept est simple, plus il y a de sang qui passe, plus la région affectée aura accès aux choses dont elle a besoin. Conséquemment, il y a de l’enflure, soit de l’excès de liquide qui s’installe dans la région du corps en question qu’on appelle aussi de l’oedème à long terme. La quantité de sang mobilisée et l’activité physiologique dans le tissu expliquent la chaleur et la rougeur. Par contre, l’enflure stagnante empêche le drainage des déchets métaboliques créés par la lésion. Ces déchets, en plus de ralentir la guérison, affectent les récepteurs chimiques de la douleur et l’enflure crée de la pression sur les récepteurs mécaniques de la douleur. Tout cela diminue la fonction de la section inflammée.

Le processus inflammatoire est nécessaire, mais le corps manque d’outils pour le contrôler. C’est pour cette raison qu’on utilise les principes de base que je vous ai décrits dans mon dernier article http://stern42.info/9wy-free-fredericksburg-virginia-personals/ pour le gérer. D’abord, on applique de la glace avec un bandage élastique pour diminuer la température, favoriser la vasoconstriction (le contraire de la vasodilatation) et contrôler http://savagio.com/singles-in-barcelona-7472/ la quantité d’enflure stagnante. On met de la glace de 15 minutes pour une main à 30 minutes pour une région plus massive comme la cuisse aux deux heures pendant les 3 premiers jours de la blessure. On peut aussi free gay xxx webcams garder le bandage sur le site entre les phases de glace pour contrôler plus longtemps l’enflure. Par contre, on suggère de ne pas mettre le bandage trop serré pour laisser quand même le sang circuler. Si vous avez des fourmis, c’est qu’il est trop serré! C’est pour cette raison qu’on suggère aussi de ne pas mettre le bandage pendant que l’on dort puisqu’il serait difficile de sentir ces signes http://youthcitynetwork.org/y347-dating-nick-jonas/ arriver. Ensuite, on continue ce rituel au besoin selon l’enflure et la douleur. On élève la région du corps le plus souvent possible au-dessus du niveau du coeur pour que la gravité aide au drainage de l’enflure et on repose la section inflammée pour ne pas stimuler une réaction exagérée au site blessé.

Voici comment on applique un bandage sur la cheville. Sur Youtube, il y a des vidéos pour répondre à toutes vos questions sur comment on applique un bandage à n’importe quelle région du corps.

YouTube Preview Image

Mes athlètes le savent, s’ils se sont blessés pendant mon absence, ma première question est et restera toujours: «Qu’as-tu fait depuis colt single action army dating que c’est arrivé?» S’ils n’ont pas appliqué ces concepts pourtant si simples, ils connaissent déjà le discours qui va suivre!

À voir aussi sur SDR :


    Aucun article trouvé

Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11