Marc Bergevin: Le 1er juillet et la suite…

Shane Doan attend de voir ce qui se passe à Phoenix pour décider de son avenir...à Montréal?

 

Comme on l’avait anticipé, Marc Bergevin n’a pas chômé depuis le 1er juillet. Avec les embauches de Colby Armstrong, Brandon Prust et Francis Bouillon, il est venu ajouter du caractère et de la robustesse en défensive et sur les deux derniers trios, une grande faiblesse de l’organisation selon lui.

Seulement Travis Moen et Ryan White – qui n’a joué que 20 matchs en 2011-2012 – pouvaient être considérés comme des vrais joueurs de soutien robustes. Non, Palushaj et Engqvist ne sont pas des joueurs robustes de quatrième trio, et j’oublie Staubitz qui n’a fait que passer. On a souvent reproché à Moen de ne pas s’impliquer assez physiquement. C’est certain que lorsque tu es seul pour te défendre, tu y penses deux fois avant de sauter dans le tas. On l’a vu vers la fin de la saison alors que Staubitz et White s’encourageaient mutuellement sur la glace. White se sentait soudainement encore plus gros. C’était beau à voir.

Du côté de la défensive, seuls notre P.K. national et Alexei Emelin y allaient de mises en échec dignes de faire réfléchir l’adversaire. Pas que je préconise la violence, mais le hockey est un jeu physique et il y a des limites à être la risée de la Ligue.

Le Canadien se fera respecter davantage, et peut-être que le petit Desharnais ne se fera plus abuser autant contre les méchants Bruns. Tu ne gagnes pas en étant l’agressé…

Malheureusement pour les plus grands rêveurs, ils ont été déçus que le Canadien n’ait pu attirer une des deux grosses prises au 1er juillet en Zach Parise et Ryan Suter. Peut-être ont-ils oublié que Montréal n’est jamais le premier choix de tous les joueurs autonomes non-québécois, et même encore. Peut-être ont-ils oublié que le Tricolore a terminé au 28e rang sur 30 la saison dernière. L’argent mis sur la table pèse généralement assez lourd dans la décision du joueur, mais un agent libre qui a le luxe de choisir sa destination désire s’aligner avec une équipe qui lui permettra de gagner. Considérant que le Canadien n’était pas prêt à faire sauter la banque, il était donc peu probable que ces joueurs aboutissent à Montréal.

Bergevin était clair, il n’allait pas signer des vétérans comme Jaromir Jagr ou Ray Whitney à court terme à coups de millions pour boucher les trous et espérer faire les séries l’an prochain. Il faut aussi laisser la chance aux jeunes de se développer. Comment faire changement avec l’ancienne direction!

D’ailleurs, Petr Svobova, l’agent de Jagr, a contacté le Canadien pour connaître l’intérêt envers son client et il s’est fait dire non. Jagr a ensuite accepté l’offre d’un an de 4,55 millions des Stars de Dallas. Il a 40 ans et ne suivait plus vraiment le rythme en séries même si grandement aidé par son joueur de centre, Claude Giroux. Ah oui, c’est vrai, Bob Gainey est rendu à Dallas. Bon plan de reconstruction…

Pendant la courte conférence de presse de Marc Bergevin suivant la folie du 1er juillet, on pouvait comprendre dans ses propos que Louis Leblanc méritait un rôle accru et que Brendan Gallagher pourrait voir de l’action dans la LNH dès cette saison.

Reste que le Canadien a un besoin d’un ailier qui pourrait compléter Brian Gionta et Tomas Plekanec sur la deuxième unité dès le début de la saison. Alors quoi faire?

Parmi les agents libres toujours disponibles, seuls Alexander Semin et Shane Doan pourraient combler ce vide. On le sait, Semin représente une signature trop risquée au salaire qu’il commande. Mais est-ce que Doan, vétéran de 35 ans, pourrait être tenté de rejoindre son cousin à Montréal, notre redneck préféré? Il a encore quelques bonnes années à donner. Si j’étais Bergevin, j’y penserais.

Comme il y a peu de chances que ce scénario se produise, l’ajout d’un joueur devra sans doute passer par une transaction. Selon les dernières rumeurs, Rick Nash, Bobby Ryan, Brenden Morrow, Ales Hemsky, Paul Stastny, Evander Kane, Brandon Dubinsky et Kyle Okposo pourraient partir. Oubliez Rick Nash maintenant, les Blue Jackets ont même osé exiger Jeff Skinner aux Hurricanes en retour.

Les joueurs qui ont une certaine valeur et qui sont les plus susceptibles de faire partie d’une transaction sont Lars Eller, Raphaël Diaz, Rene Bourque, Nathan Beaulieu et Danny Kristo. Selon plusieurs collègues, le Tricolore tenterait d’offrir un joueur établi, un espoir et un choix contre un attaquant de premier plan. Tomas Plekanec pourrait être du lot, mais la durée et le salaire élevés de son contrat posent problème. À voir…

Le Canadien devra également faire un choix entre les deux défenseurs suisses, Yannick Weber ou Raphaël Diaz. Ce dernier vient de demander l’arbitrage tandis que Weber est déjà sous contrat pour la saison prochaine. Weber n’ayant pas trop de valeur sur le marché, c’est sans doute Diaz qui serait sacrifié dans une transaction. Dommage, car il est réellement une coche au-dessus de Weber.

Pour ce qui est de Scott Gomez, même si son contrat n’a pas été racheté, il est difficile de croire qu’il figure toujours dans les plans de l’équipe. Dans son cas, il faudra attendre vers la fin de l’été, lorsque les équipes plus pauvres devront s’ajuster au plancher salarial, peut-être qu’une transaction serait possible. Sinon, Michel Therrien devra essayer de le réveiller une fois de plus. Bonne chance Mike!

Une chose est certaine d’ici le début de la saison. Si Marc Bergevin peut améliorer l’équipe pour les années à venir, il bougera.

À voir aussi sur SDR :


Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11