LNH: Le beurre, l’argent du beurre et la jolie fille du fermier

Gary Bettman nous privera-t-il d'une autre saison de hockey?

Gary Bettman nous privera-t-il d'une autre saison de hockey?

Lors du lock-out de 2004, les propriétaires de la LNH clamaient à tout le monde que le hockey ne pouvait pas survivre sans un plafond salarial. Je les ai cru et j’ai blâmé les joueurs de m’avoir privé de hockey pendant un an. Dans ma tête et dans celle de plusieurs,ce conflit a été gagné haut la main par les propriétaires.

Cette année, les propriétaires semblent jouer la même carte, ils prétendent que la ligue ne peut pas poursuivre sans baisser la part de gâteau remise aux joueurs. En fait, la ligue survivrait mais quelques marchés, les marchés mal administrés ou mal situés, seraient vendus ou déménagés.

Les joueurs ne sont plus les méchants. Si les propriétaires géraient adéquatement les contrats octroyés aux joueurs alors il n’y aurait pas d’exagérations du genre 20 ans pour DiPietro ou Kovalchuk signé jusqu’à l’hospice. Ils veulent des règles pour régir leurs propres comportements.

Disciplinez-vous par vous-mêmes !

Bettman et les propriétaires me font penser à une femme qui après avoir remporté son divorce, la garde de ses enfants, une pension alimentaire et la maison demande que son ex-mari paie le mariage de ses rêves avec son ancien meilleur ami.

Bettman a déjà gagné le gros lot en 2004 avec le plafond; il rejoue tout ses jetons; il est gourmand. Lorsqu’on est gourmand au casino on se brûle. Toutes les martingales disent de se retirer lorsque nous avons gagné.

À voir aussi sur SDR :


Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11