Semaine #5 dans la NFL: SDR applaudit, SDR hue

SDR APPLAUDIT

Andrew Luck (quart-arrière recrue, Colts d’Indianapolis)

Plusieurs performances méritaient l’éloge ultime cette semaine. Cependant, comme j’ai donné une attention particulière à RGIII dernièrement, j’ai convenu qu’il était approprié d’honorer le tout premier choix au dernier repêchage (RGIII ayant été le deuxième) pour sa performance en deuxième demie face aux Packers.

La première demie du match a été l’affaire des Packers et d’Aaron Rodgers. Lorsque les joueurs ont retraité au vestiaire après deux quarts avec un score de 21-3 en faveurs des Packers, plusieurs croyaient que l’attaque dévastatrice de Green Bay avait repris ses lettres de noblesse. Par contre, le jeune Andrew Luck n’avait pas dit son dernier mot. Les Colts ont marqué 16 points au troisième quart pour réduire l’écart de 18 à 2 points. Également, après que les Packers aient repris les devants, Luck a réussi à procurer la victoire à son équipe grâce à une belle dernière séquence à l’attaque conclue par une passe de touché à Reggie Wayne. Ce dernier mérite aussi une mention honorable pour son meilleur match en carrière en terme de verges: 212 verges et un touché.

Sur le plan des statistiques, Luck a surclassé Rodgers (que plusieurs considèrent comme le quart le plus complet de la NFL) pour les verges amassées. Ce dernier n’a lancé que pour 243 verges, alors que son jeune adversaire a accumulé 362 verges par la passe. Au terme de cet excellent duel, les Packers se retrouvent avec une fiche de 2-3 et les Colts 2-2.

Mentions honorables: les 49ers de San Francisco

Les Niners sont littéralement l’équipe de l’heure dans la NFL. Après avoir battu les Jets 34-0 lors de la semaine #4, ils ont écrasé les Bills de Buffalo cette semaine par la marque de 45-3. C’est donc dire que lors des deux dernières semaines, l’équipe a marqué 79 points et en ont alloué 3, différentiel de +76… faut le faire! Le nombre de verges? Les 49ers en ont accumulés exactement 1000 alors qu’il n’en ont accordé que 349 durant ces deux matchs. Que dire de plus? Les revirements? 2 interceptions et 4 échappés en leur faveur et une maigre échappé recouverte par leurs adversaires en 2 matchs.


SDR HUE

Les partisans des Chiefs de Kansas City

Je sais, les partisans représentent la base des succès du sport professionnel . Ce sont eux qui payent les billets pour assister à un match, ce sont eux qui regardent par millions les matchs à la télévision et qui engendrent ainsi les gigantesques profits de la NFL. Mais il y a un minimum de savoir-vivre que tous partisans doit respecter, même s’il a payé cher pour assister à un match.

Plusieurs partisans des Chiefs ont manqués cruellement de savoir-vivre lors du match de leur équipe dimanche dernier. Lorsque le quart-arrière Matt Cassel s’est fait frapper durement par Haloti Ngata (joueur de lignhe défensive des Ravens) et qu’il a semblé vraiment ébranlé, plusieurs partisans se sont mis à applaudir vivement. Cette réaction peut s’expliquer par le rendement pitoyable des Chiefs et par les performances décevantes de Cassel depuis le début de la saison. Cassel n’est pas revenu au jeu par la suite, victime d’une commotion cérébrale. Lorsqu’on connait tous les dommages que peuvent causer les blessures à la tête, il était plutôt alarmant de constater la réaction des partisans. D’ailleurs, Eric Winston, joueur de ligne offensive des Chiefs, a offert une réplique assez assassine à l’endroit des partisans…

 

 

Mention déshonorable: Michael Vick (quart-arrière, Eagles de Philadelphie)

Si on regarde uniquement ses statistiques par la passe, Vick n’a pas été vilain lors du dernier match des Eagles: 175 verges de gain et 2 touchés. Par contre, encore une fois, Vick n’a pas été à la hauteur lorsque l’enjeu était important. Face à des Steelers qui en arrachaient depuis le début de la saison, les Eagles se devaient de gagner ce match, qui leur aurait permis d’être seul en tête de leur division. Le match a certainement été serré, mais les Eagles ont perdus 16-14 dans un match qu’il aurait pu gagner….si Vick n’avait pas (encore) commis des échappées coûteuses! En plus d’avoir échappé le ballon lorsqu’il était à la ligne de 1 des Steelers, Vick en a commis deux autres durant la partie….ce qui porte son total à 8 depuis le début de la saison! Il faut bien admettre que la ligne offensive des Eagles n’est pas fameuse  mais le quart-arrière devra assurément mieux protéger le ballon. Les Oiseaux ne pourront pas aspirer aux grands honneurs s’ils continuent à commettre autant de revirements (14 au total, un sommet dans la NFL).

À voir aussi sur SDR :


Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11