Alex Galchenyuk, un spécial

Lorsque je m’informais le printemps dernier au sujet des espoirs en vue du repêchage qui approchait, Alex Galchenyuk m’avait marqué. Rien qu’à regarder des vidéos de ses meilleurs moments sur Youtube, tu comprenais que ce gars là était spécial. Il dominait dans la Ligue de l’Ontario à 16 ans. Élevé aux États-Unis par un père hockeyeur russe, il me semble que ça sonne bien aux oreilles.

Les experts ne parlaient pas trop de lui, mais ne l’oubliaient pas. Se remettant d’une blessure au genou, il était tout de même resté au haut de leur liste d’espoirs. Plusieurs disaient qu’il aurait pu être le tout premier joueur sélectionné s’il avait pu démontrer tout son talent.

Réclamer un joueur qui n’a pu disputer que quelques matchs dans la saison semblait représenter un grand risque. D’autant plus que pour le Canadien, l’occasion de repêcher au troisième rang ne se présente pas souvent. Après tout, Marc Bergevin était excité qu’il ait été disponible à son rang.

Et à voir Galchenyuk dominer comme il le fait depuis le début de la saison, Bergevin a bien fait de prendre le risque.

Depuis le temps qu’on voulait une vedette à Montréal, à l’attaque!

Dans le fond, merci à Bob Gainey et Pierre Gauthier d’avoir pris les bonnes décisions dans les dernières années qui nous ont permis de terminer 28e sur 30 la saison dernière et de pouvoir repêcher troisième.
 

Avez-vous vu ses mains?
 
En échappée contre Peter Budaj… facile!


 

En échappée contre Carey Price… pas de problème!


 
Ok fan bipolaire, sors de ce corps.

À voir aussi sur SDR :


Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11