Du poids et de l’expérience

Douglas Murray se bat contre le bon vieux George Parros. Ils seront amis maintenant. - Photo

Mon téléphone a vibré au travail. Je l’ai subtilement sorti de ma poche durant une réunion pour lire l’entente de principe entre Douglas Murray et le Canadien de Montréal.

Ma première réaction fut du poids et de l’expérience, on aime. Une petite recherche m’a fait dire: un autre gaucher! Par la suite je me suis rappelé l’absence d’Alexei Emelin. Somme toute, j’aime bien la décision de Marc Bergevin

Après avoir lu quelques détails sur les termes du contrat, j’ai pensé au Francis Bouillon de l’été dernier. Un contrat d’un an avec possibilité de prolonger si tout se déroule bien.

Avoir agi de la sorte avec Bouillon donne à Bergevin une carte de plus avec les agents libres; la crédibilité lorsqu’il dit:”on ajustera ton contrat si tu performes à la hauteur de nos attentes”. J’ose croire que l’honnêteté et la franchise sont encore des valeurs importantes chez les athlètes professionnels.

Une autre facette que j’aime de cette signature est que Murray pourrait servir de mentor à notre autre gros bonhomme Jarred Tinordi. Les quelques parties disputées par le jeune Tinordi nous ont montré un léger manque de synchronisme dans le jeu du premier choix. Si Murray peut lui enseigner quelques trucs sur comment bien mettre à profit 245 livres, les baies vitrés du centre Bell n’ont qu’à bien se tenir puisque ça risque de brasser le long des rampes à Montréal.

À voir aussi sur SDR :


Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11