TOP 5: Mes réalisations estivales de sportif de salon

Pourquoi pas reprendre l’écriture en racontant mes succès et insuccès de l’été en tant que sportif de salon? À chaque début d’été, quand la Coupe sort au mois de juin, je me fixe quelques objectifs de sportif de salon pour la saison estivale. En général, les objectifs se répètent d’un été à l’autre, mais je crois avoir réussi mes objectifs de meilleure manière qu’à l’habitude.

#5 – Ne pas trop suivre le hockey

La fin de la saison de la LNH correspond également au repêchage amateur et à la fameuse journée des signatures de joueurs autonomes. Après ces deux événements, on entend très peu parler de hockey et c’est tant mieux. J’ai donc fait de même et, à quelques jours du début du camp des recrues, je ne peux avoir plus hâte.

Objectif atteint

#4 – Suivre les Alouettes et la LCF

Chaque été, je me fais un devoir de suivre les Alouettes et d’apprécier les règlements procurant davantage d’attaque que le football de la NFL. Ayant toujours été un fervent de la défense, la ligue partait donc une fois de plus avec un retard.

Heureusement, grâce au père soviétique de mon compatriote Kamensky, nous avons assisté au deuxième match à domicile des moineaux. Ayant fait mes devoirs, j’étais au courant de l’actualité de l’équipe qui, malgré un début de saison peu prometteur, était loin des déboires connus fin juillet, début août. L’occasion était donc parfaite pour réaliser mon objectif si souvent échoué au cours des dernières années.

Par une soirée idéale de juillet, le spectacle était très inférieur à mes attentes. Suite un touché réalisé sur la première séquence à l’attaque, les Als ne sont parvenus qu’une autre fois à s’inscrire au pointage et se sont inclinés 22-14 face aux Stampeeders de Calgary. De plus, bien que j’étais prêt à assister à un spectacle sans trop de rythme, les pauses publicitaires freinaient trop souvent les séquences à l’attaque peu convaincantes.

Bref, cette soirée a été l’élément déclencheur qui a mené à l’échec de mon objectif. Depuis, le congédiement après seulement cinq parties de Dan Hawkins et le retour de Jim Popp sur les lignes de côtés n’ont fait qu’augmenter mon désintéressement.

Objectif échoué

 

#3 – Dénicher de nouveaux comptes Twitter intéressants

@DeadlineDayLive : un incontournable pour l’actualité de soccer en Europe durant les périodes de transferts. Relate toujours les rumeurs et confirmations de transferts en ajoutant des sources crédibles. Pollue quelque peu le fil Twitter, mais en vaut la peine.

@PuckTaVie : Bien que je suivais ce compte depuis longtemps, j’ai découvert le blog cet été. Pour les fanatiques de sport et de son histoire, le blog nous raconte souvent d’intéressantes et originales histoires.

@SidneyCrosbyEgo : pour des Twitts et ReTwitts humoristiques sur le hockey de la LNH.

Objectif atteint

 

#2 – Suivre le baseball des Blue Jays et de la MLB

Nostalgique des belles années de Nos amours, j’essaie de renouer avec le baseball à la télévision depuis plusieurs années. Parfait pour ne pas se casser la tête et pour digérer après un BBQ bien viandé de semaine, Rodger Brulotte et Jacques Doucet réunis à TVA Sports procurent un bon potentiel à la réalisation de cet objectif.

Malheureusement, les échecs surprenants des Blue Jays sur le terrain cet été ne m’a pas aidé à développer un sentiment d’appartenance avec l’équipe torontoise. Étant donné ce sentiment essentiel absent, les nombreuses fois que j’ai commencé l’écoute d’un match, mon attention était trop souvent détournée vers mon fil Twitter ou autre chose à la télévision. Une fois de plus, le seul événement de l’année qui est parvenu à capter mon attention toute la soirée fut le concours de coups de circuit.

Objectif échoué

 

#1 – Assister à plusieurs rencontres de l’Impact

Mon intérêt envers le soccer et l’Impact étant grandissant, je n’étais pas trop inquiet quant à la réalisation de cet objectif.

Avec le succès connu en début de saison, l’intérêt du public a augmenté au cours de l’été et les salles combles au Stade Saputo sont presque devenues une habitude pour les fans. Bien que le prix d’une bière s’approche un peu trop de celui au Centre Bell, passer une soirée dans le Parc Olympique s’avère une activité peu coûteuse et très intéressante. La foule comprend de plus en plus la culture du sport et suit les chants des Ultras avec moins de gêne.

Malgré un ou deux 0-0, mes soirées se sont toujours avérées agréables et m’encourageaient à retourner au Stade.

Objectif atteint

 

À voir aussi sur SDR :


Vos commentaires


 

© 2010-2012 Sportsderuelle.ca
Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 Image 08 Image 09 Image 10 Image 11